Sign in
Download Opera News App

 

 

Changement climatique : gestion de l'eau pour l'adaptation au climat et l'atténuation

Dans la perspective de renforcer la résilience des petits agriculteurs et de les aider à s'adapter à des schémas de plus en plus erratiques d'intensité, de durée et de variabilité des précipitations, il faut des solutions d'eau adaptées au climat. Des solutions respectueuses du climat pour améliorer la santé des écosystèmes et renforcer la sécurité alimentaire, nutritionnelle et hydrique pour tous.

A ce propos, un webinaire du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR) organisé le mardi 19 octobre 2021 a mis en lumière les travaux du Programme de recherche du CGIAR sur l'eau, les terres et les écosystèmes en vue d'élaborer des stratégies et des solutions prometteuses qui ciblent des approches plus productives et intégrées de l'utilisation et de la gestion durables de l'eau. L'agriculture en Afrique sub-saharienne, l'une des régions qui sera la plus affectée par le changement et la variabilité climatiques, est fortement dépendante des petits agriculteurs.

Les gouvernements et les autorités du bassin doivent adopter des approches de planification plus intégrées et élaborer des politiques qui répondent à des besoins concurrents (en matière d'agriculture, d'énergie, d'utilisation domestique et d'environnement) et qui renforcent la sécurité alimentaire, l'emploi rural et la stabilité. Nous observons comment le changement climatique affecte les ressources en eau. Alors que l'atténuation du changement climatique domine souvent les discussions, l'adaptation par les pays africains est urgente pour créer des moyens de subsistance durables.

Le changement climatique exige à la fois que nous agissions d’urgence tous ensemble, et que nous réfléchissions à la manière dont l’eau peut nous aider à faire face aux crises climatique et écologique d’une part, et à atteindre les Objectifs de développement durable d’autre part.

Au sortir de cet événement virtuel du CGIAR, les participants et les acteurs ont une idée plus précise des options d'adaptation et d'atténuation offertes aux pays de l'Afrique subsaharienne lorsqu'ils élaboreront des plans nationaux d'adaptation au climat.

En réponse au besoin urgent d’agir face aux changements climatiques, plus de 110 pays se sont engagés à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, et bien plus encore travaillent à l'amélioration de leurs objectifs climatiques nationaux en vue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, et la COP 26 prévue à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre 2021...etc.

Patrice Kouakou Wanset

Content created and supplied by: PatriceKouakou_Wanset (via Opera News )

CGIAR

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires