Sign in
Download Opera News App

 

 

Education : Le corps enseignant désormais la cible des gangsters ?

La question de l'insécurité en milieu scolaire devient de plus en plus préoccupante en Côte d'Ivoire. Il y a un mois de cela qu'une institutrice avait été violée dans sa demeure dans la localité de Sandégué. Dans le même mois, un instituteur avait été agressé par des quidams qui continuent de courir. Sa moto et son argent furent emportés sans ignorer les coups de blessure qu'il essuya. En novembre, si une institutrice a échappé de justesse à un viol à Daloa, cela n'a pas été le cas pour cette autre qui fut violée par un jeune-homme de 15 ans à Odienné. Encore sous le choc, elles n'ont pas encore réussi à se remettre de leur traumatisme.

Le lundi 29 novembre 2021, un enseignant a vu sa maison cambrioler par des individus inconnus à Buyo. Le même scénario s'est reproduit en début du mois de novembre pour un autre enseignant à Adzopé et la liste est longue. Cette insécurité qui semble cibler le corps enseignant n'épargne pas aussi les établissements scolaires.

À Grand-Bassam, une école primaire avait été cambriolée dans des circonstances non encore élucidées. Plusieurs enseignants ont révélé qu'ils retrouvaient des déchets humains tous les matins dans leur classe. Autant de faits qui exposent le corps enseignant et qui s'apparentent à un ciblage sur la corporation si rien n'est fait. Vivement que les autorités compétentes prennent des mesures idoines en vue de ramener la sécurité en milieu scolaire.

Content created and supplied by: FatouDeMam (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires