Sign in
Download Opera News App

 

 

Un brave policier met en déroute des braqueurs et sauve la vie d'un civil

Un brave policier met en déroute des braqueurs et sauve la vie d'un civil. 


Abidjan comme on le dit devient de plus en plus dangereux. Vol par ici, braquage par là et surtout le phénomène de vol à moto. 

Ce dimanche, un monsieur a failli perdre son téléphone à cause de ce phénomène de plus en plus récurrent. En effet marchant dans la commune de Koumassi étant en communication avec sa belle mère, il fût accosté par deux bandits armés de couteaux sur une moto. Un des malfaiteurs vise le cou du monsieur avec le couteau en lui intimant l'ordre de donner son téléphone. Ne pouvant choisir sa vie contre le téléphone, il donna son téléphone et commença à crier voleur. 

C'est ainsi qu'un policier en route pour la messe, se met à pourchasser les malfaiteurs qui finissent par perdre le contrôle de leur moto. Ils abandonnent ainsi la moto et le téléphone du Monsieur et prennent la poudre d'escampette. 

Sauvé par un homme des forces de l'ordre, il a témoigné sa reconnaissance sur la plateforme police secours.

"Remerciements. Bonjour chers membres A. Aidezmoi à remercier ce brave et jeune soldat qui a réussi ce matin à mettre en déroute deux malfrats à moto. En effet, j'étais au niveau du carrefour CIE à Koumassi en communication avec ma belle mère lorsque je fus attaquer au couteau par deux malfaiteurs à moto. (...) Je me mis à les poursuivre en criant "oh voleurs oh voleurs". Et c'est en ce moment que le brave Mr en partance pour l'église les pris en chasse jusqu'à ce qu'ils perdent le contrôle de leur moto au niveau de la cité douane. Malheureusement, ils réussirent à s'échapper en abandonnant mon téléphone et leur moto."  

Le soldat avec les lunettes

En ces temps où les actions de certains membres de la police nationale sont décriées, ce remerciement montre qu'il existe encore de "bon policier" prêt à aider la population.


Kauney Mustafa

Content created and supplied by: MustyK (via Opera News )

abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires