Sign in
Download Opera News App

 

 

Ne confondez plus désormais criminologie et criminalistique: voici la différence

Ce présent article a pour but d’éclairer la lanterne de nos lecteurs par rapport à la Criminologie, science humaine qui prête beaucoup à confusion. En effet, nombreux sont ceux qui ont souvent tendance à confondre Criminologie et Criminalistique. Ainsi, quand on pense au criminologue, on a à l’esprit l’image d’un individu vêtu comme Sherlock, équipé de loupe, gant, etc., sur une scène de crime en train d’enquêter. Or, cette image que les uns et les autres ont du criminologue est tout à fait erronée.

Contrairement à ce que font de nombreux de gens, notre but ici ne sera pas de critiquer la science criminologique et encore moins la criminalistique ; mais mieux, de prévenir des amalgames, car comme cela a été dit, beaucoup confondent criminologie et criminalistique.

Centrée sur la personne du criminel et du délinquant, la Criminologie étudie le droit criminel dans la perspective des infractions et des crimes, aidant en cela le législateur dans sa mission répressive du crime. Son examen porte à la fois sur l’étude du phénomène criminel, de ses causes (notamment sociologiques et psychologiques) et de ses remèdes, sur la délinquance et ses sources, sur la criminalité et ses causes, sur les caractères spécifiques de la législation criminelle et du droit criminel, sur la structure juridique et les classifications des infractions et sur les traits caractéristiques de la personne criminelle. Le criminologue est avant toute chose un expert de la science du crime.

Par contre, la criminalistique, encore appelée police scientifique dans certains pays, est une science distincte de la criminologie. Tandis que la seconde se pratique surtout dans des cabinets d’étude, la première s’exerce en laboratoire. Comme celle-ci, elle regroupe plusieurs disciplines scientifiques (médecine légale, toxicologie, police scientifique, police technique, anthropométrie et dactyloscopie); elle étudie par des voies scientifiques les indices et les traces des infractions et des crimes. Aussi son objet est-il essentiellement la recherche des infractions, la constatation matérielle des infractions et des crimes dans les laboratoires de police scientifique et de médecine légale et l’identification des infracteurs et des criminels. Il faut donc établir "qui a fait ça", l’identification du criminel, identification de la victime puis les procédés sont des objectifs de la démarche probatoire de la criminalistique. 

Il importe de distinguer deux genres de spécialistes du droit criminel pour éliminer une source importante de confusion. Les criminologues se consacrent à l’étude du droit criminel, de la science de la criminalité, de la délinquance et, généralement, du droit relatif aux crimes et aux infractions. Pour leur part, les criminalistes ("criminallawyers") sont, dans un sens restreint, "des avocats," des praticiens du droit criminel.

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires