Sign in
Download Opera News App

 

 

Terrorisme : à trois sur une moto, voici le rôle attribué à chaque djihadiste selon un chercheur.

Le terrorisme bat son plein au Sahel. Chaque jour, les terroristes font des victimes innocentes dans cette partie de l'Afrique. Et si vous remarquez bien, les terroristes se déplacent très souvent à bord de motos. Cela a une explication que nous allons vous révéler vers la fin de l'article.

Mais avant, selon le site ouest-france.fr, le géographe Christian Seignobos, dans un article a révélé le rôle attribué à chaque jihadiste lorsqu'ils opèrent à moto. Ainsi aux dires du chercheur, à trois sur une moto:

« le conducteur assis sur le réservoir tient le guidon légèrement relevé, le passager à l’autre extrémité sur le prolongement métallique du siège est le « mitrailleur », le troisième au milieu indique les cibles et alimente en munitions ».

On se pose aussi la question de savoir pourquoi ces jihadistes opèrent-ils la plupart du temps à moto. Voici les raisons évoquées par le même site.

En effet, les avantages opérationnels des motos venant de Chine, d’Inde et du Japon sont indéniables : elles consomment peu de carburant (2 ou 3 litres aux 100 km), sont faciles à entretenir et moins chères que les pick-up. Elles constituent aussi des cibles moins visibles, et donc moins vulnérables, que les fameux « tactical » armés de mitrailleuses et de canons sans recul. Enfin, elles sont aisément disponibles, en particulier sur le marché parallèle.

Les motos sont tellement utilisées par les jihadistes que dans le nord du Niger, les motos de marque Honda sont communément surnommées « Boko Haram » ou « Boko », car réputées particulièrement appréciées par les groupes extrémistes violents pour leur robustesse et le fait qu’elles soient moins bruyantes.

Content created and supplied by: Yakouser (via Opera News )

christian seignobos niger sahel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires