Sign in
Download Opera News App

 

 

Message du père Norbert -Éric Abekan relatif à l'affaire "scène de viol"

Dans l'une de ses séquences, LA TÉLÉ D'ICI Vacances (une émission de la #NCI (la Nouvelle Chaîne Ivoirienne) s'était récemment autorisée à inviter un violeur. Ce qui a choqué, c'est l'attitude de l'animateur Yves De MBella qui semblait se délecter du temoignage du violeur au mépris des souffrances endurées par les victimes. Face à cette apologie du viol, le Père Éric Norbert Abekan réagit à travers sa page Facebook.

Je m'associe à cette vague d'indignation pour, à mon tour, m'insurger et condamner avec la dernière énergie cette émission télévisée de la chaîne NCI sur le viol qui froisse notre sensibilité. En tant que prêtre et fondateur de l'Association des Femmes de l'Eglise Catholique de Côte d'Ivoire, je suis outré par un tel contenu à la fois méprisant et irrespectueux pour la femme.

Le viol, comme toutes les formes d'abus, est un sujet extrêmement délicat qu'il convient d'aborder avec sérieux surtout sur une chaîne de télévision sensée éduquer. L'aborder avec légèreté c'est faire preuve de mépris pour les femmes en générale et en particuler pour celles qui en sont victimes et qui en sont à jamais marquées.

En effet, une fille ou une femme qui a subi un viol, et que le crime est connu, est l'objet de stigmatisation, d'exclusion sociale et se trouve être mise au ban de la communauté. Les conséquences sociales du viol sont des épreuves lourdes à porter au quotidien par la victime. Les traumatismes psychiques et physiques le sont tout autant. Pour de nombreuses victimes de viol, il est extrêmement difficile de surmonter ce drame, ainsi que la honte et les menaces.

Voilà pourquoi, la théâtralisation sans compassion de la brutalité qu’elles ont subie vient comme pour reveiller des douleurs complexes. Pour l'opinion avisée, une telle attitude est grave, absurde et ignoble. C'est ce qui explique ces nombreuses indignations et dénonciations depuis la diffusion de l'émission incriminée.

Par ailleurs, je salue la réaction de la direction générale de la chaine ainsi que le présentateur de l'émission pour les excuses présentées. Prenant ainsi la pleine mesure du choc provoqué par le contenu de ce programme. Je ne doute pas que ce grave incident les obligera à faire leur autocritique pour l'avenir.

A la banalisation des moeurs, il est grand temps d'opposer de valeurs morales fortes. Réinjecter substantiellement des principes intangibles forts dans notre société en perte de repères sera le gage de son développement harmonieux et authentique.

C'est le même combat que mène, à juste titre, le pape François dans l'Eglise Catholique marquée depuis quelques années par des scandales honteux. Car, pour le Saint-Père, la douleur des victimes des abus et des violences sexuelles mérite respect. 

Pour finir, j'en appelle à la responsabilité de tous : décideurs politiques, chefs traditionnels, leaders religieux, éducateurs, leaders d'opinions etc. Ensemble, construisons une société des valeurs et de confiance afin d'offrir aux générations futures un bon héritage.

Notons que le père, Abbé ABEKAN Norbert-Éric, est Ambassadeur de la Chaire Unesco pour la Culture de la Paix et secrétaire exécutif national nommé de la commission épiscopale Justice, Paix et environnement.

Content created and supplied by: BKHM (via Opera News )

côte d'ivoire norbert -éric abekan yves de mbella

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires