Sign in
Download Opera News App

 

 

Lakota: des individus tentent d'empêcher le meeting de Dahi Nestor

La consternation à la place du meeting après la tentative des saboteurs


Dahi Nestor, Secrétaire national de la Jeunesse du Front populaire ivoirien(JFPI) est arrivé à Lakota ce dimanche 23 mai à 14h20. Il va animer dans quelques instants un meeting à la place publique d'Akabreboua. Meeting que des individus ont tenté de saboter aux environs de 12h. Ces individus, une dizaine, sont arrivés et ont commencé à démonter les bâches. Mais très vite, les jeunes d'Akabréboua ont réagi et mis en déroute les saboteurs. Un d'entre eux a été blessé. La police est intervenue pour ramener le calme. Et le blessé a été conduit au centre de santé urbain du village quartier de Lakota.

Le groupe d'individus était conduit par Djatchi Gouto Michael. Il était vêtu en tee-shirt orange et une culotte. " Ils veulent empêcher le meeting parqu'ils estiment que si le secrétaire national de la JFPI doit venir à Lakota, ce sont eux qui doivent organiser la manifestation. Or pour ce meeting, ils n'ont pas été associés. C'est pourquoi, ils sont venus l'empêcher", dit un jeune d'Akabreboua témoin de la scène.

Présent à Lakota, Dago Elie,Secrétaire national du FPI chargé du Lôh Djiboua affirme que Djatchi Gouto et son accolyte Adji Ourega ne sont plus responsables JFPI de Lakota. Ils ont été suspendus par les structures fédérales FPI de Lakota à cause des actes de déviance graves. 

"Le secrétaire fédéral JFPI élu s'appelait Gnégouri Eric. Mais quand il a été admis au concours d'officier des douanes, il a rendu sa démission. Le poste était donc vacant. Pour que la structure fonctionne, nous avons au niveau fédéral désigné Adji Ourega comme fédéral intérimaire. Et c'est lui qui a désigné Djatchi Gouto comme secrétaire à l'organisation. Mais très vite, les deux se sont rendus coupables de beaucoup de dérapages", témoigne Dago Elie. " Tout a commencé en août 2019 quand feu Aboudrahamane Sangaré devait arriver à Lakota. Ayant constaté qu'ils ne sont pas dans le comité d'organisation, ils ont décidé de ne pas se mêler. Mais l'organisation a réussi. Alors le lendemain, ils ont fait une vidéo pour insulter le ministre Lida Kouassi et d'autres cadres FPI. Nous les avons reçu pour les entendre, ils ont dit qu'ils assument et les propos insultants, et les conséquences", ajoute le SN. 

Malgré cela, Adji Ourega et Djatchi Gouto ont été maintenus à leur poste. Mais ils n'ont pas arrêté leurs actes. Plusieurs cadres FPI témoignent qu'ils ont été souvent victimes de certaines attitudes déviantionnistes des deux personnes qui ternissent l'image du parti à Lakota " Nous avons fait un rapport au bureau national de la JFPI sur leur comportement. En attendant nous les avons suspendus et avons nommé de nouveaux intérimaires. A Lakota commune, à Zikisso et à Goudouko-Niabézaria. A Lakota commune ,c'est Blio Franck Blanchard qui est aujourd'hui le président du comité d'organisation de ce meeting", souligne Dago Elie.

Arrivé à Lakota, le secrétaire national de la JFPI a dit: " Je pensais que ces responsables intérimaires JFPI allaient venir à ma rencontre pour qu'on aille ensemble au meeting. J'avais déjà appris les agissements de ces camarades. Je viens de constater moi-même. Je prends acte", a dit Dahi Nestor avant de se rendre au meeting. Pendant ce temps Adji Ouraga et Djatchi Gouto font des déclarations sur les réseaux sociaux qui n'ont rien avoir avec la réalité du terrain.

Dan Opéli, depuis Lakota

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

dahi nestor lakota

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires