Sign in
Download Opera News App

 

 

Éducation : des enseignants racontent comment ils sont victimes de harcèlement par des élèves.

L'école ivoirienne est minée par plusieurs problèmes qu'on peut prendre des heures entières pour relater.

On avait l'habitude d'évoquer le cas des enseignants qui entretenaient des relations sentimentales avec certaines jeunes élèves, mais aujourd'hui, les rôles se sont inversés. 

Dans un groupe Facebook d'enseignants du secondaire, plusieurs enseignants ont témoigné sur le fait qu'ils sont victimes de harcèlement par des élèves «J'ai reçu une lettre d'amour et de menace que si je refuse elle allait se suicider une petite de 14 ans, je lui ai dit, c'est bien de m'aimer, mais qu'elle avait presque le même âge que ma fille, il serait mieux qu'elle se concentre sur ses études et elle est revenue à la raison. Elle faisait semblant de venir apprendre à dessiner à la maison avec sa camarade et quand je veux sortir de la maison elle me surprend un jour avec une bise qui m'a mise en colère depuis ce jour, je lui dis que j'allais en parler à son papa elle ne met plus pieds chez moi », a commenté un enseignant.


Un autre enseignant raconte son histoire qui laisse perplexe «J'étais tout nouveau professeur de lycée. Une élève de première est tombée amoureuse de moi. Chaque fois que j'avais cours avec sa classe, elle prenait soin du bureau, du tableau et veillait à ce que ses camarades ne perturbent pas mon cours. Cela s'est répété plusieurs semaines, mais comme je ne réagissais pas, elle est devenue la diablesse à mon cours : le bureau n'était plus essuyé, le tableau aussi. Comme cerise sur le gâteau, c'est elle qui perturbait mon cours. Elle se levait de sa place, traînait les pieds jusqu'à moi pour me demander la permission de sortir. Ensuite, elle traînait les pieds pour sortir. Au retour, elle les traînait encore pour aller s'asseoir. J'étais toujours contraint de la laisser sortir ou s'asseoir avant de continuer tellement le bruit de ses pieds était gênant.

J'ai dû l'interpeller, mais rien n'y fit. Les choses allaient plutôt en s'aggravant. Je l'ai alors interdite de prendre part à mes cours.

C'est ainsi qu'un jour, j'ai été convoqué par le censeur à propos de cette fille. Quand je lui ai relaté les faits, il s'est mis à rire aux éclats. Après avoir ainsi ri, il m'a conseillé de trouver une autre forme de sanction, mais de ne pas la priver des cours. Car la loi l'interdit et si quelque chose lui arrivait dehors à l'heure du cours, j'en serais entièrement responsable.

Je l’ai laissée suivre mes cours et jusqu'à la fin de l'année scolaire, elle est restée calme. Je n'avais pris aucune autre sanction à son encontre ».


Ainsi, plusieurs enseignants sont victimes de harcèlement venant des élèves, c'est à eux de jouer leur rôle d'éducateur pour ramener ces élèves à la raison.


Gbery Aurel

Content created and supplied by: GberyAurel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires