Sign in
Download Opera News App

 

 

Société : "une folle" humilie un chauffeur et un policier dans le bus

Une scène des plus cocasses s’est produite ce lundi 22 mars dans un bus de la Société de Transport Abidjanaise (SOTRA). Plus précisément sur la ligne express 719 allant du ‘’Lavage de Yopougon’’ au Terminus 81/82 Cocody-Angré.


En effet, comme tous les jours de la semaine, cette société de transport dessert quasiment toutes les communes de la capitale économique. Tôt le matin, bon nombre d’Abidjanais qui n’empruntent pas les wôrô-wôrô (taxis communaux), taxi-compteurs, gbakas (mini-cars) ou autres engins de déplacement, s’engouffrent dans les bus.

Ce lundi 22 mars, il est quasiment 14h. Un bus Express de la Sotra ‘’719’’ (Yopougon- Cocody-Angré) avec l’immatriculation 3627-7 charge au niveau du ‘’Lavage-Yopougon’’. Les passagers sont heureux de la présence de cet engin. Surtout que pour bon nombre d’entre eux, ils ont patienté sous le chaud soleil. Après avoir quitté le lieu d’embarquement, le bus se dirige droit vers sa destination. Dans le bus, c’est le calme plat. Du moins, jusqu’à présent. Car, parvenu au niveau du boulevard Latrille précisément à hauteur de ‘’BMW’’, une dame, la trentaine révolue, soulève brusquement ses baluchons (trois sacs emballés) et fonce vers la portière avant du bus en mouvement, près du machiniste. Une fois à côté du conducteur, elle se saisit du pot de ‘’gel main’’ placé près du volant. Et, d’une main vigoureuse, projette l’objet et son contenu sur la face du machiniste. Non satisfaite de son inconduite, elle lance des invectives blessantes allant jusqu’à s’attaquer à l’intimité du conducteur (injures dont nous vous épargnons les mots). A en croire la dame, le machiniste lui avait fait savoir qu’il s’agissait d’un bus en partance pour Cocody-Palmeraie et non Cocody-Angré. Selon elle, le conducteur lui aurait dit de monter. Ce qu’elle a fait. « Je fais comment, je n’avais que 500 FCFA et là, je suis obligée de demander de l’argent aux gens si je descends !!! », lance-t-elle avec véhémence devant les autres passagers stupéfaits par son agissement.

Le pauvre chauffeur à l’œil droit endolori mais garde son calme jusqu’à atteindre un arrêt du bus. Où, il fait appel à un policier (une dame) en faction près de l’arrêt. Le comportement de la dame en colère donnera de plus amples informations sur son état de santé mental. En effet, elle n’était pas normale. La policière qui croyait bien faire en venant aux nouvelles est également rabrouée par la voyageuse d’un autre genre. « Oui, c’est vous là, vous êtes même chose. Je veux mon argent, policier envoyez le chauffeur en prison… ! », s’écrit-elle dans tous les sens.

Vue l’attitude du machiniste qui a souhaité que la dame soit plutôt arrêtée pour « agression », les passagers du bus sont intervenus pour éviter un interminable spectacle.

C’est à la hâte que les passagers et le machiniste ont réembarqué. Quant à la dame ayant créé tout ce vacarme, elle n’en finissait pas de s’en prendre à l’agent de police. Le temps de se rendre à l’évidence, le bus était déjà loin.

Cette scène insolite a été le sujet de divers commentaires dans le bus. Le machiniste a été longuement félicité pour avoir gardé son sang-froid devant le comportement de l’agresseuse. « Chauffeur en tout cas, félicitation…Si c’était moi, je n’allais pas la laisser comme cela !», entendait-on sur presque toutes les lèvres.

 

G. Thomas

   

Content created and supplied by: Gorathomas (via Opera News )

société

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires