Sign in
Download Opera News App

 

 

Vos pièces d'identité sont utilisées à d’autres fins par les gérants de cybercafé. Découvrez-les

Une sorte d'arnaque ou encore de business se développe depuis des années dans les cybercafés et les points de traitement de textes lorsque vous allez faire des photocopies au tour des pièces d'identité.

Nous avons mené des enquêtes auprès des tenants de ces lieux où tous demandons des services. Dans cet article, nous vous livrerons des aveux, des témoignages de victimes de cette mafia.

En fait, il est arrivé à tout le monde d'aller dans un cybercafé pour faire la photocopie ou encore de faire scanner la carte nationale d'identité ou Le passeport, ou encore le permis. Le faire, n'est pas une mauvaise chose.

Il est arrivé que le gérant du cybercafé vous ait fait une photocopie qui selon vous n'avait pas été bien faite, et qui devait être reprise. Mais si vous vous souvenez bien, la photocopie qui n'a pas été bien faite n'est pas déchirée ou mise à la poubelle c'est parce qu'elle sera utile après votre départ.

Il est par ailleurs arrivé de faire scanner son passeport ou sa carte nationale d'identité ou encore son permis de conduire, ce qu'on n'ignore, c'est que les gérants de ces endroits enregistrent une copie de la pièce dans leurs ordinateurs avant de rendre le service. Mais à quel fin ? Vous ne le savez pas.

En effet, voici l'aveu d'un gérant de cybercafé auprès de qui nous nous sommes renseignés et qui tenu à ce que son identité ne soit pas dévoilée. Le fait est que ces pièces sont utilisées pour faire les identifications de puces téléphoniques pour être vendu dans la rue.

Il nous a raconté que chaque mois il vendait auprès des agents de opérateurs de téléphonies mobiles plus de 50 photocopies des pièces dites mal faites ou enregistré lors du scanner. Ces puces une fois identifiées, sont vendues aux gérants de cabines téléphoniques qui à leur tour les revendent aux clients. C'est pourquoi, les puces téléphoniques achetées dans la rue, sont toujours identifiées au nom de quelqu'un.

M Konan Ives, fait partie de l'une des victimes de cette mafia autour des pièces d'identité. En effet, il dit avoir reçu la visite des agents de la police judiciaire qui l'accusent d'être de mèche avec des braqueurs qui avaient été interpellé. Le fait est la PJ a retrouvé sur l'un des malfrats décédé un téléphone portable. Après des enquêtes, on se sait rendu compte que la pièce de M Konan Ives avait été utilisé pour faire l'identification. Une chose qu'il ignorait d'une part mais aussi il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve le voleur tué.

M Ouattara vamoussa, dit être allé en agence pour avoir une puce, l'agent lui a fait comprendre qu'il ne pouvait pas avoir de cartes Sim parce qu'il avait atteint la limite du nombre de puces qu'un client peut avoir.

Que faut-il faire face à cette arnaque ?

1- réclamez toujours au gérant de cybercafé la copie de la pièce qui n'a pas réussi.

2- demandez au gérant de ne pas enregistrer la copie de votre pièce dans l'ordinateur lors du scanner de la pièce

3- rendez-vous dans les agences des opérateurs de téléphonies mobiles pour vous rassurer que votre nom figure sur une seule carte Sim.

L'ignorance tue bien plus que les maladies. Alors si cet article vous a plu, n'hésitez pas à laisser à proposer des solutions en commentaires, à partager et à vous abonnez vous à cette page pour que tout soit su.

Content created and supplied by: Angeelisée (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires