Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

TV Video

Après l'émission polémique sur le viol : découvrez la sanction que la HACA pourrait infliger à NCI


L'une des séquences de l'émission LA TÉLÉ D'ICI VACANCES de la chaîne de télévision Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI) ayant pour thème le viol qui a été diffusée hier sur son antenne a fait couler beaucoup d'encre et de salive. En effet, l'émission qui a été présentée par l'animateur télé, Yves De Mbella avait pour invité spécial un ancien viol. Au cours de l'émission, l'ex violeur a expliqué comment il s'apprenait à ses victimes.


Cette émission n'a pas été du tout du goût des Ivoiriens et d'autres personnes à travers toute l'Afrique entière qui ont aperçu cette émission comme une apologie du viol. Pour eux, invité un ancien viol sur un plateau de télévision pour qu'il explique ce qu'il faisait à ses victimes est intolérable.


Mais pour l'heure, la question que beaucoup de personnes se posent est de savoir, quelle est la sanction que la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), organe étatique de régularisation du secteur l'audiovisuel, pourrait-elle infligé la chaîne de télévision Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI) ?


Pour répondre à cette question, nous nous référons à la loi en vigueur en ce qui concerne la communication audiovisuelle dont l'application est du ressort de la HACA. Il s'agit de la loi n°2017-868 du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la communication audiovisuelle. Cette loi en son article 233 définit clairement la sanction que la HACA pourrait infliger à la chaîne de télévision NCI.


Cet article stipule que <<Est puni d'une amende de deux millions (2 000 000) à vingt millions (20 000 000) de francs CFA, le dirigeant de la station radio ou de télévision qui diffuse des émissions attentatoires à la dignité humaine et contraires aux bonnes mœurs>>.


À la lecture du contenu de cet article, il est clair que la HACA pourrait infliger cette sanction au dirigeant, comme l'indique l'article, de la chaîne de télévision Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), car le viol est attentatoire à la dignité humaine et contraire aux bonnes mœurs.


Nous attendons impatiemment la réaction officielle de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) face à cette situation. Tous les regards sont tournés actuellement vers cet organe régulateur de la communication audiovisuelle.


OUATTARA Yaya

Content created and supplied by: Ouattarayayaderkaiser (via Opera News )

yves de mbella

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires