Sign in
Download Opera News App

 

 

Recrudescence des dos d’âne : Voici pourquoi le tronçon Ndouci-Gagnoa est déserté

Certains parlent d’une centaine, d’autres, plus précis indiquent le chiffre de 137. Qu’importe le nombre, la recrudescence des dos d’âne sur le tronçon N’douci-Gagnoa est manifeste et constitue un gros facteur de désagrément pour les usagers du tronçon N’douci-Gagnoa.

Les populations issues des villages sur ledit tronçon disent recourir à ces bombements transversaux de la chaussée pour obliger les automobilistes et les motards qui traversent leur agglomération, à ralentir. Leur objectif en principe, c’est de réduire le nombres des accidents de circulation.

Mais si ces bosses de béton constituent une solution pour réduire la vitesse et par conséquent le nombre des accidents qui surviennent dans les villages, par le fait d’automobilistes et de motards « inconscients », elles créent d’autres problèmes.

A cause desdits problèmes, des cadres du département en particulier ceux de la Sous-préfecture de Bayota désertent de plus en plus le tronçon N’douci-Gagnoa. Ces cadres et quelquefois, des transporteurs prennent désormais l'autoroute Yamoussoukro et passent pas la ville de Sinfra qui est à 18 km du chef-lieu de Sous-préfecture.

Ils évoquent deux types de problème : l’un lié à la durée du parcourt. En effet désormais, le nombre élevé des dos d’âne fait que le voyage Abidjan-Gagnoa « au lieu de 3 heures, dure 4 heures quelques fois 5 heures de temps », pour les voitures personnelles, à plus forte raison pour les gros camions.

L’autre est lié à la technique. Il suffit de rentrer ou de passer dans un dos d’âne pour que votre voiture subisse des dommages mécaniques. Selon les témoignages, même si roulez à basse vitesse, nous risquez malgré tout d’endommager votre véhicule à cause de la hauteur des dos d’âne.

 Par ailleurs les usagers se plaignent non seulement de la hauteur des dos d’âne, mais également du fait que certains dos d’âne ne sont pas signalés. Ce qui fait qu'on peut rentrer dans un dos d’âne.

                                   Germaine  Dahi   

Content created and supplied by: Germaine_Dahi (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires