Sign in
Download Opera News App

 

 

Guinée/ Un accident fait des morts. De graves accusations portées contre le conducteur

Un terrible accident de circulation s'est produit le 07 septembre dernier à Kindia, dans le sud de la Guinée. Avec 12 morts au départ, ce chiffre n'a cessé de grossir. Aux 12 (douze) morts annoncés le jour de l’accident, nous en sommes aujourd’hui vendredi 17 septembre 2021 13 (treize) morts. Un des blessés admis à l’hôpital régional de Kindia a rendu l’âme hier jeudi 16 septembre 2021. Les populations de la cité des agrumes n’en reviennent pas. Elles sont plongées dans le deuil, choquées qu’elles sont par l’extrême gravité de cet accident. Selon la gendarmerie routière, le nombre de victimes s’élève à présent à 13 morts parmi lesquelles 11 femmes. On cite le cas de deux enfants (un garçonnet de huit ans et sa cadette de six ans) qui sont décédés en même temps que leur mère. Au nombre des blessés, on a enregistré quatorze (14) plus ou moins graves, tous admis à l’hôpital régional de Kindia. Le chauffeur serait dans ce lot de blessés. Son état est jugé grave. Aussitôt connue, cette tragédie a interpellé tout le monde. Et des questions fusent de partout. Chacun voulant savoir Comment en est-on arrivé là ?

Le commandant de la compagnie de sécurité routière de Kindia, le chef d’escadron Niamy Jimys revient sur le film de la catastrophe. Selon lui, c’est le mercredi 07 septembre que le sieur Mohamed Lamine Cissé, chauffeur de son état, a pris son camion ridelle de marque Renault, immatriculé RC 5215 R pour la carrière de sable. Il l’a chargé et a recouvert le sable d’une bâche. De là, il s’est rendu au grand marché de Yenguema pour y embarquer une trentaine de passagers, hommes, femmes et enfants à destination de Benna-Léfouré, une localité située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kindia où se tient chaque jeudi, un marché hebdomadaire très fréquenté.

A noter que c’est sur la bâche qui recouvre le chargement initial de sable que les passagers ont pris place avec leurs bagages.

Le chauffeur prend donc le départ dans ces conditions. Il roule tranquillement jusqu’au PK 10 à Séguéyah. Cette zone, en direction de Mamou, est caractérisée par un relief tourmenté avec de nombreux virages et une déclivité intermittente, le tout couvert par une végétation dense.

Pour aborder la descente en ces lieux, il entreprend de ralentir. C’est alors qu’il se rend compte qu’il n’a plus de freins. On est dans les alentours de 15 heures. Il tente de contrôler la situation jusqu’au moment où son véhicule quitte la route, fait des tonneaux et se renverse du côté droit, dans le décor.

Dans la gestion de cet événement malheureux, la compagnie sécurité routière de Kindia n’a pas manqué de souligner l’appui que lui ont apporté les syndicats, le corps médical ainsi que les populations

Selon le site d'information Guinée news, pour le chef d’escadron Jimys Niamy, cet accident est dû au défaut de visite technique et au transport mixte, deux infractions prévues et punies par la loi que son unité relève et retient à l’encontre du chauffeur Mohamed Lamine Cissé et pourrait écopé de lourdes peines s'il sort vivant de cet Hécatombe.

Kanou Francklin.

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

kindia

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires