Sign in
Download Opera News App

 

 

La sanction de justice contre celui qui a "massacré" les "guérés" fait trop pitié : voici les détails

La justice ivoiriene a établit depuis le 14 avril 20121 au palais de la justice d'Abidjan la lumière sur les massacres perpétrés à Duekoué carrefour lors de la crise postelectorale 2010- 2011.

En effet il faut dire que cela fait 10 ans que cela s'est produit à Duekoué Chez les guérés, alors pour n'est pas laisser impuni un tel massacre, le gouvernement a décidé de poursuivre l'affaire enfin de condamner les coupables.

Dernièrement les pistes se sont dessinées du côté du chef de missile burkinabé ouéremi Amadé, interpellé pour témoigner contre les chefs d'accusation dont il fait mention en l'occurrence le massacre du carrefour de duékoué.

un massacre qui a fait environ 800 morts avec de nombreux dégâts dans la localité.

Vu cette gravité des crimes commis, la justice ivoirienne a décidé de faire comparaître monsieur Ouérémi Amadé pour répondre de ses actes.

Et c'est ce qui s'est enfin passé au palais de la justice d'Abidjan devant son avocat et le procureur,

Il faut dire que après plusieurs plaidoirie le procureur a décidé d'inculper le présumé coupable d'une prison à vie sans condition de remise de peine avec une amende de 100 millions de francs CFA pour avoir commandité dans les massacres de duekoué carrefour.

Cette peine escompté laisse l' assassin des guérés dans une posture très pathétique.

Une peine par ailleurs qui lui laissera plus la chance de revoir peut-être les mûrs de la côte d'Ivoire.

A cause de sa lourde condamnation de la prison à vie suivie de 100 millions amende de francs CFA, déclaré par le procureur de la République d'Abidjan.

Par ricochet cette peine va interpeller tous les chefs de guerre à la raison et la discipline. Car un pays peut pas se développer avec des coups de canon ni de lance roquette.

l'État dois cependant continuer les enquêtes pour punir comme tel tous les crimes commis sur le territoire ivoirien pour servir d'exemples aux autres.

Aujourd'hui nous avons vu que la justice ivoirienne est capable pour punir les crimes dont la teneur se veut être importante sur le territoire.

Nous restons encore à l'écoute pour la suite

Sans parler seul, nous souhaiterions que vous nous laissez des commentaires et aussi s'abonner maximum à ma page pour ne rien rater comme actualité car l'information nous place au sommet du monde.

Content created and supplied by: Lenonditduvivant (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires