Sign in
Download Opera News App

 

 

L'homme qui a voulu tuer un président américain libéré définitivement après 40 ans de prison

John Hinckley, l'homme qui a essayé de tuer le président américain Ronald Reagan a été libéré sans condition.

Les conditions de sa libération signifient que John Hinckley ne sera soumis à aucune restriction quant à ses déplacements ou à son utilisation d'Internet, comme s'était le cas lors de sa libération conditionnelle en septembre 2016.

Il a tenté de tuer le président américain en 1981, bizarrement pour tenter d'impressionner l'actrice Jodie Foster qu'il avait vu dans un film.

Un juge américain à Washington, D.C. a accordé la "libération inconditionnelle" à celui qui a failli tuer Ronald Reagan, John Hinckley, devant le tribunal lundi 27 septembre.

"S'il n'avait pas essayé de tuer le président, il aurait été libéré sans condition il y a très, très, très longtemps", a déclaré le juge du tribunal de district des États-Unis, Paul Friedman.

Au cours de l'audience de 90 minutes, Friedman a déclaré que les problèmes de santé mentale de l'homme de 66 ans étaient "en rémission" et qu'il ne représentait plus un danger pour la sécurité publique. Friedman a déclaré que Hinckley n'avait manifesté aucun comportement violent au cours des 40 années qui se sont écoulées depuis son attentat contre la vie de Reagan et aucun intérêt pour les armes depuis 1983.

La tentative d'assassinat de 1981 a perforé le poumon de Reagan, bien qu'il se soit rapidement rétabli. Il a également laissé l'attaché de presse de la Maison Blanche James Brady, décédé en 2014, paralysé et blessé l'agent des services secrets Timothy McCarthy et l'officier de police de Washington Thomas Delahanty.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

John Hinckley Ronald Reagan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires