Sign in
Download Opera News App

 

 

Fréquence des accidents mortels : Amadou Koné réagit enfin, ce qu’il conseille aux Ivoiriens

Ces dernières semaines, la Côte d'Ivoire a enregistré de nombreux décès suite à des accidents de la route. Face aux silences des autorités compétentes, des voix se sont élevées. Amadou Koné, a donc décidé de réagir.

Alors que les premières informations ont fait état de 16 morts dans l'accident de ce jeudi à Ferkessédougou, les derniers chiffres s’élèvent à environ 20 morts, si l'on en croit Hamed Kassembara, chargé de communication du maire de Ferkessédougou. Ce même jeudi, à Yopougon, un grumier a écrasé un tricycle, tuant son conducteur. Ça, c’est ce jeudi. Il y’a un peu plus d’une semaine maintenant, soit le mercredi 24 mars dernier, une collision entre un car et un camion transportant des sacs d'anacarde faisait une vingtaine de morts entre Bouaflé et Daloa. Deux jours après, une autre collision faisait, le vendredi 26 mars 2021, 05 victimes dont 03 décès, sur l'autoroute du nord. Et ce n'est pas tout.

Face à cette montée vertigineuse des accidents mortels, Amadou Koné, qui était dans l'ancien gouvernement Ministre des transports, a décidé de réagir enfin. « Depuis quelques jours, c’est avec tristesse et compassion que je constate une série de graves accidents sur nos routes (…) Au nom du Gouvernement et en mon nom propre, je présente mes sincères condoléances aux familles éplorées et tout mon réconfort aux blessés », a-t-il réagi.

Aussi, Amadou Koné a-t-il rappelé certaines règles élémentaires qui pourraient sauver des vies. « Il est important de rappeler à tous, à quelques jours du week-end pascal que seuls le respect des règles du code de la route et une conduite responsable permettent de sauver des vies », conseille-t-il. Mais surtout, l'ancien Ministre des transports met en mission chacun de ses concitoyens. « Soyons donc prudents, car la sécurité routière est l’affaire de tous », a-t-il lancé à l’ensemble des usagers.

Pour rappel, afin de punir les chauffeurs indélicats, le Ministère des transports a mis en place une Commission technique de suspension et de retrait de permis. Les assises de la Commission se tiennent tous les mois dans les locaux de la Direction générale des transports terrestres et de la circulation (DGTTC), à la tour C au Plateau. Pour les cas avérés de mauvaise conduite, il est procédé à un retrait du permis de conduire allant jusqu’à 20 ans. Si cette mesure traduit la détermination de l'autorité à endiguer les mauvaises manœuvres sur nos routes, force est de constater que la mesure n'apporte pas, pour le moment, le résultat escompté.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

amadou koné côte d'ivoire ferkessédougou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires