Sign in
Download Opera News App

 

 

Laurent Gbagbo va-t-il verser la somme de 329 milliards au gouvernement ivoirien? Les précisions

Une amende d'environ 329 milliards de FCFA à payer au gouvernement de Côte d'Ivoire plane sur l’ancien président Laurent Gbagbo

Tout s’est passé dans la matinée du mercredi 26 janvier 2011, vers 11 heures, un transporteur de fonds stationne dans l'enceinte de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest. Il vient chercher de l'argent liquide destiné aux banques de la place. Alors que le transfert a lieu, les deux portails de sécurité s'ouvrent pour laisser passer un véhicule portant une immatriculation administrative, celle de la présidence de la République, selon une source policière. 

Quatre hommes en sortent, armés de pistolets automatiques et de pistolets-mitrailleurs. Ils neutralisent sans les blesser les convoyeurs, puis font entrer cinq autres complices qui attendaient dehors. Sur 23 sacs bourrés de billets de banque, ils en chargent 15 dans leur voiture et prennent la fuite.

Ce braquage aurait été commis par le camp Gbagbo pour contrer l’ordre d'Alassane Ouattara de fermer la direction nationale et des agences de l’institution financière de la sous-région en Côte d’Ivoire. Mais Dakar avait désactivé les systèmes d'informations et l'informatisation. En fait, les codes d'accès aux voûtes sont activés depuis le siège de la banque. Par conséquent, les assaillants ne pouvaient donc pas avoir accès aux coffres.

Le 18 janvier 2018, Laurent Gbagbo et trois de ses ex-ministre Gilbert Aké N'Gbo, Justin Koné Katinan et Désiré Dallo ont été condamnés à 20 ans de prison et 329 milliards FCFA dans cette affaire de << casse >>

Le 31 mars dernier, le " Woody" a été définitivement acquitté par la CPI des charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Mais sa condamnation dans l'affaire du" braquage" de l'Agence nationale de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) cours toujours.

Content created and supplied by: Angeyeo12 (via Opera News )

côte d'ivoire dakar laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires