Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon Niangon cité verte : des cambriolages à répétition font craindre le pire aux populations

L'insécurité reste de plus en plus perceptible dans les communes du District d'Abidjan et ce malgré la présence des forces de l'ordre sur le terrain pour restreindre la force de frappe des malfaiteurs. Dans la commune de Yopougon, précisément dans le quartier de Yopougon cité verte, les habitants ne savent plus à quels saints se vouer face à la montée en puissance des actes de cambriolages de leurs différentes maisons et commerces.

Plusieurs personnes ont malheureusement subi la loi néfaste des indélicats cambrioleurs qui opèrent souvent avec des actes de violence. Une des victimes de cette série de cambriolage, dans une publication sur le groupe Police Secours, a bien voulu tirer sur la sonnette d'alarme, en ce mardi 20 juillet 2021, pour mettre en lumière ce calvaire que vivent les habitants de Yopougon Niangon cité verte.

L'alerte :

"Je fais ce post pour signaler plusieurs cas de vols au sein des domiciles de plusieurs personnes dans la zone de Yopougon Niangon Cité verte et ce depuis le mois de juin jusqu'à ce jour.

Tout récemment la boutique du quartier a été cambriolé, le boutiquier a été sauvagement agressé.

Ce matin je viens à nouveau de voir mon magasin cambriolé, lon ordinateur a été emporte.

J'espère que la police va mener des patrouilles dans la zone pour que nous puissions dormir tranquillement et ne pas être agressés comme l'a été le boutiquier. Je vais de ce pas à la police pour une 3ème déclaration de vol. "

Les autorités compétentes de la commune sont donc interpellés pour participer à renforcer la sécurité des populations face à cette vague de cambriolages. Des patrouilles constantes des forces de l'ordre favoriseront très certainement la baisse des actions des malfrats et permettront aux honnêtes citoyens de vaquer tranquillement à leurs besoins.

Aimé. Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

district d'abidjan yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires