Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : chantage et homicide involontaire sur internet

La cybercriminalité est une activité criminelle qui cible ou utilise un ordinateur, un réseau informatique ou un appareil mis en réseau. La plupart des activités cybercriminelles (mais pas toutes) sont commises par des cybercriminels ou des pirates informatiques qui veulent se faire de l'argent.

Avec l’évolution de la technologie, l’outil internet est devenu de plus en plus accessible à tous. Certaines personnes quant à elles, ont pris le malin plaisir d’utiliser internet comme un outil à arnaque. Ces dernières sont plus souvent appelées des cybercriminels. Ils usent de diverses méthodes afin d’arriver à leurs fins. La menace de publication d’images à caractère sexuel fait partie des pratiques les plus répandues dans le monde cybercriminel.

En Côte d’Ivoire, une plateforme dénommée PLCC (Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité) a été mise en place afin de traquer les cybercriminels. C’est donc dans ce sens que, les responsables de cette plateforme avec l’appui du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), après une demande de coopération policière transmise à la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) suite à une lettre d’une victime du nom de VM vivant en Europe, découverte après un suicide et expliquant les raisons de son suicide, ont réussi à mettre la main sur un présumé cybercriminel, le sieur DM, vivant dans la commune de Yopougon. 

En effet dame VM, vivant en Europe, fait la rencontre du nommé David Lefebvre sur le réseau social TikTok et après plusieurs jours de conversation, de cet échange est née une relation amoureuse virtuelle. Tout semblait parfait pour VM jusqu’à ce que son soi-disant amoureux menace de publier des images reçues d’elles dans le cadre de leurs échanges érotiques privés s’il ne reçoit pas d’argent de sa victime. Craignant pour sa réputation, elle cède au chantage et décide de satisfaire les attentes de ce dernier.

Face aux demandes d’argent de plus en plus importantes, VM finit par vider son compte bancaire et s’endette de surcroît. Pour couronner le tout, elle met fin à ses jours en laissant une lettre. La lettre découverte,  a permis à la police de son pays de diligenter une enquête qui les a menés vers la Côte d’Ivoire, d’où l’identification de DM.

Ainsi donc, arrêté après investigation, le sieur DM a totalement nié les faits, mais les preuves parlent à sa place. Le coupable a donc été conduit devant le parquet où il sera poursuivi pour plusieurs faits notamment pour usurpation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, menaces de publication d’images à caractère sexuel, escroquerie par le biais d’un système d’information et homicide involontaire, révèle la PLCC.

Content created and supplied by: Buzzinfo (via Opera News )

côte ivoire tiktok

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires