Sign in
Download Opera News App

 

 

<< On ira jusqu'au bout>> : pour la première fois Gbagbo explique le sens

Laurent Gbagbo lors de son entretien avec France 24.

<< Je suis là, on va maintenant aller jusqu’au bout. Madame la juge, je tiens toutefois à vous signaler, pour les cas futurs, que l’on peut faire les choses de manière plus normale. On n’a pas besoin de se cacher pour nous transférer à La Haye. J’ai dirigé la Côte d’Ivoire pendant dix ans. Je n’ai pas fait ça.>> Déclarait Laurent Gbagbo, le 5 décembre 2011, devant la chambre de première instance 1, lors de l'audience inaugurale de son procès à la Cour pénale internationale (Cpi). Depuis cette date, ce bout de phrase << on va maintenant aller jusqu'au bout>> a été raccourci pour devenir << On ira jusqu'au bout>>, devenu slogan et mot de ralliement des milliers de partisans de l'ancien président ivoirien. Libéré plus tard, le 31 mars 2020, à l'issue d'un long et éprouvant procès, Laurent Gbagbo est revenu sur cette boutade qui a longtemps symbolisé la mobilisation des démocrates d'ici et d'ailleurs pour sa libération. L'occasion lui en a été donnée par France 24 dans un entretien.

Laurent Gbagbo lors de la première audience à la CPI, le 5 décembre 2011, à La Haye aux Pays-Bas.

La question du confrère portait sur son sentiment au moment de la lecture des charges par le Bureau du procureur de la Cpi, <<complot ou plaisanterie ?>> A demandé le journaliste de France 24.

<< Si. L’intention c’est de m’écarter de la vie politique. Mais la manière de le faire est la plaisanterie. Parce que m’accusé de ce dont on m’a accusé : crimes de guerre, crimes contre l’humanité, viol, assassinat de masse… Et j’en passe. Je n’ai pas en tête. J’avais l’impression qu’on parlait d’une autre personne. Et pas de Laurent Gbagbo. Je suis quand même Laurent Gbagbo. Et en Côte d’Ivoire, on me connaît. On connaît mes positions. On connaît ma pratique. Dès cet instant, j’ai vu que le bureau du procureur c’était de la plaisanterie qu’il faisait. C’est en ce moment que j’ai dit devant la chambre : « On ira jusqu’au bout ». Parce qu’il faut qu’on aille jusqu’au bout.>> A d'abord réagi Laurent Gbagbo. Avant de préciser le fond de sa pensée suite à cette question de relance :<< Vous n’avez jamais douté pendant toutes ces longues années ?>>

<<Je n’ai jamais douté. J’ai dit quel que soit le temps que ça prend, si on va jusqu’au bout qu’on décortique tous ces éléments d’accusation, je serai libéré. C’est ça qui veut dire : « On ira jusqu’au bout ». On a été jusqu’au bout. Voilà le 31 mars est arrivé où j’ai été définitivement acquitté. >> A révélé l'ancien président ivoirien. Rappelons que Laurent Gbagbo a été totalement acquitté de toutes les charges dont celle de " crimes contre l'humanité" par la chambre d'appel de la Cpi, la 31 mars 2020; il est revenu en Côte d'Ivoire, un an après, le jeudi 17 juin 2021.


Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires