Sign in
Download Opera News App

 

 

Kouibly : un infirmier abat un jeune homme à Guinglo Guézon Gbean, une version des faits

Croyant avoir affaire aux voleurs de ses volailles, l'infirmier du village de Guinglo Guezon Gbean a, froidement abattu par balle un jeune du village dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 mars 2021. Les faits racontés par une plateforme d'informations générales de Kouibly.

<< Comme à l'accoutumée de notre tradition ancestrale "Tchi", une nuit instaurée lors des derniers jours de la grande sortie des initiés en brousse permet à tous les anciens initiés résidants au village et les nouveaux initiés vivants en brousse appelés Klossihi, de sillonner le village en chant. Une sorte de rituel permettant aux blahons de faire leur démonstration en chant et régner en maître et posseseur sur le village. Lors de cette démonstration nocturne qui débute généralement entre 1h et 4h, aucune personne non initiée n'est autorisée à être dehors à cette heure sauf cas majeur: accouchement, malade....

C'est dans cette optique que l'infortuné jeune appelé "saint des gos" sillonnait le village jusqu'à 2 heures du matin où il croisa avec ses deux amis non loin de l'hôpital le chemin de l'infirmier nommé A. qui depuis un bon moment se plaignait des vols de ses poulets et en avait décidé de monter la garde cette nuit là; caché sur un arbre avec un fusil de chasse.

A la vue de ces trois jeunes, notre infirmier d'État s'est aussitôt empressé de se mettre en position de tir. Terrifié, tenaillé surpris par l'arme de l'infirmier, le jeune homme n'a pas pu bouger d'un cran et comme réflexe il souleva aussitôt ses deux mains en l'air. Hélas ! Les plombs venaient d'être lâchés. Trop tard...! Le jeune homme venait de perdre la vie. Ses deux amis quant eux, ont pris la fuite.

Voyant son crapuleux crime, le sieur A. appella tout d'abord le Président des jeunes Monsieur S.M pour lui montrer son crime et le supplie de ne pas alerter le village en compensation d'une forte somme. Les deux individus decident alors de trimbaler le corps sans vie du jeune vers le poulailler de l'infirmier afin de lui fournir un alibis palpable" de légitime défense". C'est après leur montage qu'il décide de se rendre à la gendarmerie pour avouer son acte tout en plaidant toujours pour la légitime défense. C'est alors aux environs de 5 heures du matin que les forces de sécurité sont arrivées sur les lieux pour faire le constat du crime...Et comme on dit qu'un crime n'est jamais parfait, les gouttes de sang relèvent bien le déplacement du corps d'un point A un point B constatés par les forces de l'ordre eux-mêmes >>

L'enquête suit son cours.

Photo du jeune homme abattu


Source : Infos Kouibly

En Dieu il faut croire


Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

kouibly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires