Sign in
Download Opera News App

 

 

Abidjan : triste journée du vendredi 22 octobre 2021

Ce vendredi 22 octobre 2021, des nouvelles les plus tristes ont fusé de divers quartiers d'Abidjan suite à la forte pluie qui est tombée aux environs de 06 heures 30 minutes.

Alors que les populations se préparaient à vaquer à leurs différentes occupations professionnelles et personnelles, une forte pluie s'est abattue ce vendredi sur Abidjan.

A Yopougon, plusieurs routes dont celles des trois entrées principales de la zone industrielle ont été coupées. Les caniveaux pour le drainage des eaux ont tous été insuffisants et incapables de contenir la montée des eaux.

Paniqués et sous la menace des eaux en furie, les employés de plusieurs entreprises ont tenté vainement de rejoindre leurs lieux de travail. Mais ceux qui ont pu accéder aux usines, on été surpris par les énormes dégâts matériels causés par les eaux, dans l'enceinte des usines.

Sur l'autoroute du nord, les deux sens ont enregistré plusieurs accrochages entre les véhicules et de nombreuses chutes de motocyclistes.

Toujours à Yopougon, dans plusieurs quartiers, les eaux ont eu raison des routes. Conséquences de la bataille entre les infrastructures de drainage et les eaux gonflées, la disparition de deux écoliers, apprend-on dans les environs du carrefour Kimi.

A Attecoubé, le Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires nous apprend que des familles ont perdu leurs toits dans des effondrements de maison.

Non loin de là, au carrefour de l'Indenié, encore des inondations ont été signalées.

La route de Dabou également quasiment impraticable pour les mêmes raisons.

A Koumassi, l'on apprend qu'un incendie s'est déclaré dans une entreprise.

Mais, face aux dangers, les populations ont le soutien des autorités compétentes et l'assistance des pompiers militaires et des volontaires de la Croix-Rouge Côte d'Ivoire.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

Abidjan Yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires