Sign in
Download Opera News App

 

 

Circulation routière : véritable chemin de croix sur l’axe Angré - Treichville

Ce matin du 25 novembre 2021, rallier son lieu de travail s’est apparenté à un véritable chemin de croix. Entre Woro-woro, bus, gbaka et taxi compteur, aucun moyen de transport n’est passé par les mailles du filet des embouteillages. Image d'illustration

« Bonjour chef, je suis bloquée dans les embouteillages, je vais accuser un grand retard ce matin » mon voisin dans le woro-woro venait d’écrire un message à son patron.

- je viens d’envoyer un message à mon patron pour lui dire que je serai en retard.

Nous annonce tout anxieux le voisin. Les discussions allant bon train dans le Woro-woro, je découvre que mon voisin se rend lui aussi à son lieu de service, à Treichville. Voulant absolument être présents à nos bureaux respectifs à 7h mon voisin et moi choisissions de changer de mode de transports et d’emprunter un taxi compteur.- Bonjour monsieur, nous allons à Treichville, à la gare de Bassam.

Informe mon voisin au chauffeur de taxi que nous venions enfin d’arrêter.

- Vous allez me donner 5000f.

Lance le chauffeur. Voulant marchander, je lui propose 4000.

- Avec cet embouteillage-là ? Rétorqua-t-il. Je vous ai même arrangé !

Conclut le bon monsieur. Après un coup d’œil furtif rapidement jeté à mon voisin pour me rassurer de son approbation, nous embarquions enfin à bord de notre nouveau moyen de transport. Il était 6h 45mn; mais nous avions espoir qu’en empruntant les raccourcis, nous pourrions réussir à rattraper le temps. Espoir qui malheureusement s’est très vite envolé. En effet, en dépit de la mauvaise conduite de notre chauffeur qui faisait des sorties de route sans tenir compte des autres véhicules, des raccourcis empruntés, des engueulades avec ses collègues, les interjections injurieuses et d’autres gros mots avancés sous l’effet de la colère, rien n’y fit. Le retard, mieux un gros retard s’imposait à nous.Mais que s’est-il passé ce matin ? Pourquoi un tel embouteillage ? Le nombre de voitures, se serait-il dédoublé en une seule nuit ? Est-ce l’incivisme des conducteurs ? Aurait-il eu un accident ? Avait-il des travaux sur la voie ? Aucune réponse de fut trouvée à toutes nos interrogations. Car, bien qu’ayant réussi à emprunter un taxi compteur, mon voisin et moi sommes finalement arrivés à destination 8h et 30 mn. Comme on le dit ici, « nous étions dans pain», un point et c’est tout. 

Axelle Eyenga

Content created and supplied by: Axelle_Eyenga (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires