Sign in
Download Opera News App

 

 

Circulation : faut-il supprimer les motos à Abidjan ?

La ville d'Abidjan connaît un développement remarquable ces dix dernières années en matière d'infrastructures routières. Malgré les efforts de nos autorités, ce développement du réseau routier n'empêche pas une congestion de la circulation.

On constate les embouteillages dans tous les quartiers d'Abidjan et elles rendent la circulation difficile.

 A cela, il faut ajouter, la présence des motocyclistes qui en réalité, au lieu de rendre service, causent des dégâts principalement aux automobilistes.

Majoritairement les motos dans la ville d'Abidjan ne sont pas assurées.

Avec l'avènement des sociétés de distribution et de livraison, celles-ci ont recruté des jeunes et leur ont offert des motos. A côté de ceux-ci, il y a les particuliers qui, pour faciliter leur déplacement se sont offerts des motos. C'est justement les éléments de tous cet ensemble qui sont mis cause.

M. Kouakou M. est cadre au Conseil Café Cacao. En rentre du travail un soir, il s'est fait arracher sont rétroviseur par un jeune sur moto. Le hic c'est que, ce jeune ne s'est pas arrêté pour faire un constat.

M. Ndah, cadre à l'AFOR était allé faire des courses à Adjamé. Dans la rue, il a été percuté par un motocycliste qui a fuit. Il en est sorti avec une jambe fracturée qui l'a cloué à la maison six mois.

Les motos sont utilisées pour les braquages et les vols à l'arraché parce qu'elles se faufilent facilement entre les voitures dans les embouteillages.

Mme Edoukou travaille au ministère de la jeunesse et des sports. Elle était dans sa voiture avec son mari dans un embouteillage. Elle était en communication quand un jeune sur une moto lui a arraché son téléphone. Son mari est resté impuissant à cause de l'embouteillage.

Ces fait sont légions. Le dernier que nous voulons citer est le bracage qui s'est passé au carrefour de la RTI. Le comptable et le trésorier d'une coopérative font un retrait dans une banque. Ils empruntent un taxi. Arrivés au carrefour de la RTI, deux jeunes sur une moto braque le taxi et ses occupants. Ils tuent le trésorier et disparaissent avec leur butin.

Voici ceux à quoi les ivoiriens sont confrontés au quotidien. La question, c'est faut-il supprimer les motos à Abidjan ?

Djok jr

Content created and supplied by: Djok (via Opera News )

abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires