Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : une nouvelle-mariée violée par 4 terroristes dans le Nord

Le Burkina Faso, pays au cœur de l'Afrique Occidentale, très pauvre est désormais une cible d'attaques terroristes perpétuées depuis 2015, juste après l'exil de son ex-président, Blaise Compaoré suite à un soulèvement populaire en 2014. Ces attaques terroristes ciblent essentiellement le Sahel et le Centre-nord, zones les plus riches du pays de Thomas Sankara.

Ces attaques terroristes ont engendré plusieurs conséquences tant sur le plan social et économique. Selon des sources concordantes, plusieurs villages ont fui leurs zones de résidence pour se retrouver dans les localités moins dangereuses telles que Kaya, Bassalgo, Dablo et bien d'autres.

C'est dans ce sens que, Dablo, commune rurale et département dans la province du Sanmatenga de la région du Centre-nord du Burkina Faso, est gorgé de réfugiés. Zone très dangereuse, les habitants locaux y compris les réfugiés sont interdits d'aller à plus de 5 kilomètres de leurs positions en dépit de la présence active d'un détachement militaire-mixe(FDS et VDP).

Voilà désormais une vie inhabituelle pour ces populations.

Ces populations vaquent à leurs préoccupations avec la peur au ventre. C'est ainsi qu'elles organisent leurs mariages religieux. À l'instar des autres familles, la famille Ouédrago a pu organiser un mariage entre X et Y depuis le 19 mai 2021 à la grande mosquée de Dablo. Comme à la coutume, la nouvelle-mariée devrait faire une semaine minimum avant de sortir de sa demeure. C'est ainsi que ce 26 mai 2021, cette mariée de 20 ans avait quitté sa cachette avec certains membres de sa nouvelle famille pour se rendre vers l'Est de ladite localité à la recherche de bois de chauffage. Juste après 3 kilomètres, ces femmes ont été surprises par l'apparition brusque d'hommes armés qui se sont identifiés comme des terroristes. Ces malfaiteurs au nombre de 4 ont violé sans pitié la mariée. Prises de panique, les autres se sont cachées voyant leur nouvelle femme poussée de cris de viol...

Après le forfait, elle a été envoyée au CSPS de Dablo pour des soins urgents avec du sang qui coule entre ses jambes. La population reste froide à cet événement insolite y compris les enfants de 10 ans.

Les terroristes sont-ils désormais des violeurs de femme dans le Centre-nord du pays des Hommes Intègres ? Vos opinions sont attendues en commentaire.

BATIO


Content created and supplied by: Batio (via Opera News )

blaise compaoré burkina faso sahel thomas sankara..

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires