Sign in
Download Opera News App

 

 

Depuis Divo : Mme Gbagbo déroule la feuille de route d'une réconciliation sans hypocrisie

© Archives

L'ancienne Première Dame de Côte d'Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo a été l'invitée d'honneur de la cérémonie de purification de Dr Boga Sako Gervais, président de la FIDHOP, ce samedi 4 décembre 2021, du côté de Divo, précisément à Nébo dans la région du Lôh Djiboua. Au cours de cette cérémonie où elle s'est exprimée, un sujet n'a naturellement pas échappé à l'ancienne députée de la commune d'Abobo : l'appel à la paix, à une réconciliation sans hypocrisie avec la participation de toutes les parties. Selon Madame Gbagbo, cinq étapes permettront aux Ivoiriens d'aller véritablement et définitivement à la réconciliation.

« Boga Sako, je me tourne vers toi. Toi qui est le défenseur du droit, de la droiture, de la justice, je voudrais te demander au niveau de cette sous-préfecture de travailler à la craie Réconciliation entre tes parents et les populations venues d'ailleurs, que vous avez accueilli ici et qui se sont installées. Quand je parle de réconciliation, il ne s'agit pas cérémonie où l'on vient dans une salle, faire des discours, organiser des accolades hypocrites avec des photos à l'appui. Ce n'est pas de ça que je parle. Je parle de la réconciliation qui est un long processus mais qui est là pour nos aider », a-t-elle déclaré d'entrée.

« Accepter de s'asseoir ensemble, victimes et bourreaux repentis. Emmener les coupables d'actes répréhensibles à demander humblement pardon aux victimes. Réussir à obtenir des victimes leur pardon sincère et définitif à l'endroit de leurs bourreaux. Dédommager les victimes à travers des restitutions des biens et engager en dernier recours des procédures à l'encontre des coupables non repentis, sont les étapes définissant la feuille de route de cette réconciliation tant recherchée.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

côte d'ivoire gervais madame gbagbo mme gbagbo simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires