Sign in
Download Opera News App

 

 

Les autorités nigérianes mettent le grappin sur 30 présumés "brouteurs" dans une université

Le Nigeria, à l'instar de certains autres pays de l'Afrique de l'Ouest, traîne la sulfureuse réputation de pays comptant un grand nombre de cybercriminels. Fort de cette réalité qui freine l'essor de l'économie digitale, voire même de l'économie nationale, les autorités nigérianes ont mis sur pied des structures pour lutter contre la cyber-délinquance dans le pays.

Ce lundi 20 septembre, la Commission de lutte contre les Crimes Économique du Nigeria a annoncé l'interpellation de 30 présumés cybercriminels dans une université du pays. Selon le rapport de la commission, ces prétendus cybercriminels, qui s'adonnaient à l'escroquerie en ligne, ont été appréhendés dans le campus de l'université de l'Etat de Kwara, à Kwasu, grâce une dénomination.

Il a été retrouvé, après la perquisition des domiciles de principaux suspects, plusieurs appareils électroniques, dont des ordinateurs et téléphones portables. Des véhicules de luxe appartenant aux suspects ont été également saisis pour nécessité d'enquêtes.

Le rapport de l'EFCC précise par ailleurs que certains des prétendus cyber-délinquants dont les implications dans ce vaste réseau d'escroquerie n'ont pu être démontrées ont été remis aux responsables de l'université pour la suite la procédure.

Source: page Facebook de la commission de répression des crimes économiques du Nigeria.

https://www.facebook.com/100064596373289/posts/219406206889257/?app=fbl

Content created and supplied by: Le-Griot-d'Afrique (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires