Sign in
Download Opera News App

 

 

"Affaire NCI" ou la course effréné au buzz

Il n 'y a pas de mauvais ou bon Buzz, il n'y a que le BUZZ et la psychologie ivoirienne épouse ce concept.

Depuis la libéralisation de l'espace audiovisuel en CI , les grandes manœuvres et stratégies se font pour conserver ou avoir des positions dominantes dans le milieu. Ainsi, la guerre de l'audience entre les chaînes semblent loin de s'arrêter.

Le lundi 30 Août, la chaîne NCI par son émission " les vacances sur NCI" a sans doute touché le fond en terme de mauvais buzz. Inviter un ex violeur et le laisser raconter triomphalement ses exploits n'était assurément pas une très bonne idée et a choqué de nombreux Ivoiriens. Paradoxalement, la chaîne a vu croître le nombre de ses abonnés sur les réseaux sociaux depuis la diffusion de cette émission.


 Il est important de noter que dans l'article 403 du code pénal ivoirien defini comme viol << tout acte de pénétration va*inal , an*l, buccale ou quelque nature Qu'il soit à but sexuel imposé à autrui sans son consentement (...) Par violence , contrainte ou supprise .>>

De ce fait l'on peut déduire que l'angle de l'émission n'était pas bonne  ou a été présenté de la mauvaise manière .

 Les différentes dénonciations sur les réseaux sociaux ne sont pas négligeables car nous avons noté les déclarations de la chaîne et de l'animateur .

L'article 32 de la loi N 2017-868 du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la communication audiovisuelle dispose que : la haute autorité de la communication audiovisuelle peut-être saisie à tout moment par tout intéressé.Elle peut également se saisir d'office.

Disons stop au libertinage dans le milieu audiovisuel.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires