Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Yves de M'Bella : 3 leçons essentielles qu'il faut retenir de cette histoire sordide.

« Quand on t'envoie, il faut savoir t'envoyer. » Cette maxime célèbre en Côte d'Ivoire, de l'ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo, qui l'a affirmé relativement à un scandale au cours de sa mandature, est la principale leçon qui découle de cette affaire concernant l'animateur Yves de M'Bella. 20 ans de carrière balayé, du revers de la main, à cause de propos avilissants d'une bonne dizaine de minutes. Il est rejeté de tous, même par ses contacts les plus prestigieux. À la suite de sa condamnation par la justice, Voici les 3 leçons à retenir qui découlent de cette affaire.

Lucarne !


La vie ne tient qu'à un fil. Vous avez certainement déjà entendu cette phrase. Yves de M'Bella en larmes hier soir à son procès l'aura également appris. Fini ses libertés langagières où le journaliste se croyait tout permis, fini cette réputation d'homme des médias infaillibles, fini la présentation des concours miss Côte d'Ivoire où il a été maître de cérémonie pendant 10 ans.


1- TOUS LES SUJETS NE SONT PAS FAITS POUR ÊTRE Banalisés.


Yves DE M'BELLA l'aura appris à ses dépens, tous les sujets ne sont pas faits pour être banalisés, moqués ou évoqués avec légèreté.

Le viol est un crime grave contre l'humanité qui est hautement répréhensible dans toutes les juridictions du monde. De nombreuses femmes, parfois des enfants qui ont été violés sont détruits moralement et physiquement, en plus d'être parfois rejeté par leur entourage, ils vivent un traumatisme à vie. C'est un crime grave qui chosifie la personne humaine et laisse des traces indélébiles aux victimes. Ce crime ne mérite aucunement d'être abordé avec légèreté. Plusieurs personnes en sont décédés (assassinés ou par suicide) à la suite d'un viol. La liberté d'expression ne doit pas rimer libertinage.


2- LA FORCE DES RÉSEAUX SOCIAUX


C'est la seconde "cour suprême" de notre pays. Les réseaux sociaux et son corollaire de juges dont l'âge varie entre 14 et 99 ans, parfois cachés derrière des avatars ont la force de pousser les juridictions dans le sens indiqué ou qu'ils désirent. L'affaire Yves de M'Bella aura montré la force des réseaux sociaux et de ces internautes qui auront réussi en moins de trois jours, poussé l'affaire devant les juridictions et fait tomber un verdict.

Ce n'est pas la première fois, qu'une affaire est jugée aussi vite. L'on se souvient de la folle soirée d'anniversaire où Emma Lohoues avait été condamnée par les réseaux sociaux pour non respect des mesures sanitaires pendant les premières heures de la covid19

3- LA VIE NE TIENT QU'À UN FIL


il s'est taillé une réputation de leader dans le monde de la communication. Parfois auteur de nombreuses maladresses ayant suscité le buzz, il n'a pas espéré que cette émission serait la dernière de sa carrière. Des le début du scandale, tous ses amis et partenaires se sont désolidarisés de lui, même son employeur qui a mis tout en scène y compris le mannequin, le soit disant violeur, le timing de l'émission a été épargnée. Lui a pris tous les pots cassés. Sa réputation entachée à vie. La vie ne tient qu'à un fil. La Côte d'Ivoire qui était son eldorado coloré est devenu terne à ses yeux.

Ces trois leçons pour enseigner nos lecteurs sur la mesure dans les propos, les actes, les actions.

Faire attention à ce que nous disons et faisons est devenu essentiel à l'heure du numérique où tout reste. NCI a voulu sauver les meubles en supprimant les vidéos incriminantes, mais c'était chose inutile.

Il faut tourner désormais sept fois la langue avant de parler et aussi lorsqu'on t'envoie, il faut savoir t'envoyer.

JMD

Cliquez sur suivre !pour d'autres actualités

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

côte d'ivoire laurent gbagbo maxime célèbre yves de m'bella

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires