Sign in
Download Opera News App

 

 

Katinan Koné exprime sa volonté de rencontrer Issiaka Diaby pour discuter du retour de Gbagbo

Katinan Koné annonce une rencontre avec Issiaka Diaby pour discuter du retour de Gbagbo

Au cours d’une interview accordée au quotidien L’Intelligent d’Abidjan, le président de la Cellule de communication du Comité d’organisation de l’accueil de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, monsieur Justin Koné Katinan, a exprimé sa volonté d’avoir un entretien avec M. Issiaka Diaby, le président du Collectif de victime de Côte d’Ivoire (CVCI).

Katinan a affirmé ceci « Je suis prêt à rencontrer Issiaka Diaby, pour essayer de le comprendre. Je suis prêt à le rencontrer. Les préjugés peuvent conduire toujours à des erreurs. Je veux écouter Issiaka Diaby ».

« Laurent Gbagbo a été jugé par un tribunal international et acquitte (…). Demandons à notre frère de se calmer. Nous allons les rencontrer et leur parler. Mais je pense avoir compris leur message ».

Pour ceux qui suivent l’actualité sociopolitique ivoirienne, il s’agit là d’une rencontre importante si elle devrait avoir lieu.

Ce que vous devez savoir, c’est que le CVCI a affirmé plus d’une fois ces derniers jours sa volonté de voir la condamnation de l’ancien Président Laurent Gbagbo à 20 ans de prison être appliquée intégralement. Ce collectif a également fait savoir qu’il usera de tous les moyens légaux pour empêcher une amnistie pour Gbagbo.

En résumé, Katinan et Diaby sont opposés en ce qui concerne le retour de l’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Voici donc un autre petit problème que les proches de Gbagbo doivent régler s’ils veulent accueillir leur mentor dans la paix et la joie.

On peut le dire, tout va bien avec les autorités du pays comme le témoigne la séance de travail du 18 mai dernier avec le Premier Ministre Patrick Achi, et les Ministres de l’Intérieur et de la Sécurité (Vagondo Diomandé) et de la Réconciliation et de la Cohésion nationale (Bertin Kouadio Konan), mais cela n’est pas le cas avec certaine victime de la crise poste électorale de 2010-2011 pour lesquels des ententes sont nécessaires.

Cependant, il n’y a aucune arrogance a affirmé qu’un accord entre les victimes de la crise post-électorale de 2010 et les pro-Gbagbo en vue d’un retour sécurisé de ce dernier, sera trouvé.

On y reviendra !

Yanzu Donald Ackiley

Content created and supplied by: yanzudonaldackiley (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires