Sign in
Download Opera News App

 

 

Accidents mortels des livreurs à Abidjan : silence complice des autorités?

Pas un seul jour sans entendre, qu'un accident ou une agression est survenue impliquant un livreur.

Jean-Marc, Ange-Evrard, Hamed, N'da et plein d'autres sont des prénoms de livreurs morts dans des accidents de la route en pleine livraison.

Lorsqu'on observe de plus près, la moto qu'ils utilisent pour la course n'est pour rien dans leurs accidents. C'est plutôt la pression ingérable de leurs employeurs qui en est la cause. Un contre la montre contre la vie.


Enquête !


Vry Ange Evrard était livreur pour une structure privée, il livrait des produits de beauté. Un jour de juin 2020, il se trouve bloqué à la Riviera après une livraison. Essayant de sortir de ce bourbier car d'autres destinataires s'impatientaient au téléphone, Ange s'aventure dans les eaux boueuses de la Riviera Palmeraie. Il mourra nkoyé dans un caniveau. Sa moto et ses colis emportés par les eaux. Ange était footballeur au FC MAN avant se s'intéresser à la livraison pour gagner un peu d'argent.


Jean Marc également aura été un excellent livreur, qui va être fauché par un véhicule en plein Angré. Il ne relèvera plus. Il avait 23 ans.

Plus récemment, c'est un livreur glovo, la structure de livraison alimentaire qui est tué à Angré par un camion, puis hier vendredi 28 mai c'est un autre livreur de la même structure qui est fauché par un véhicule. Il y perdra la vie.

Toutes ces disparitions soudaines se passent sans qu'une loi protectrice soit promulguée en faveur de ces jeunes livreurs.

Ces jeunes exposent leurs vies en récompense de quelques ristournes. Plusieurs sont agressés, et leurs motos emportés, d'autres sont battus. Les moins chanceux perdent la vie.

Le gouvernement devrait prendre des mesures pour contraindre les structures à exercer moins de pressions sur ces jeunes car il s'agit de vies humaines.

Un internaute avait fait un post pour dénoncer les pratiques peu recommandables de certaines structures de livraisons qui incitent les jeunes à rouler vite au péril de leurs vies. Ce POST choquant partagé des centaines de fois avait choqué l'opinion.

Si vous les voyez désormais se faufiler entre les voitures. Ils n'ont vraiment pas le choix.

JMD

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

abidjan jean marc également

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires