Sign in
Download Opera News App

 

 

Dans la circulation, certains véhicules ont la priorité sur les autres. Découvrez les raisons

Le gouvernement ivoirien, à travers le Ministère des Transports est, depuis quelques jours, passé à la vitesse supérieure pour faire chuter la courbe des accidents de la route. A côté de l'Autorité, certains internautes dont monsieur K.S ont décidé d'apporter leurs contributions pour le même objectif.

Quelles attitudes adopter en présence des véhicules dits prioritaires ? Demande à l'entame l'internaute K.S qui poursuit par donner plus de détails sur les raisons de céder le plus vite possible, la route à quelques véhicules : << Dans la circulation routière, certains véhicules, en raison de leur utilité et de leur nécessité à intervenir dans les meilleurs délais afin de protéger des personnes ou des biens, bénéficient d'un régime particulier de priorité par rapport aux autres usagers. >>

C'est dire que tous les véhicules ne sont pas concernés. Alors découvrons, selon K.S les types de véhicules prioritaires dans la circulation. << Ce sont principalement les véhicules des Services de Police, les véhicules des services de Gendarmerie, les véhicules de lutte contre l'incendie, les véhicules de soins d'urgence et les fourgons funéraires. >>, mentionne l'internaute K.S qui donne là sa contribution sur la lutte contre l'incivisme sur les routes.

Mais, que doivent faire ces véhicules prioritaires pour qu'on leur ouvre la route ? La réponse du contributeur est la suivante : << Pour cela, ils doivent nécessairement annoncer leur approche par l'emploi de signaux sonores dont les tonalités et l'usage sont réglementées. Un klaxon ordinaire ne saurait leur assurer la priorité. Dans ces circonstances, ils ne sont soumis ni aux règles de limitation de vitesse, ni aux restrictions concernant l'usage des avertisseurs sonores. Ils sont en quelque sorte autorisés à ''enfreindre'' quelques règles de la route.>>

Alors, désormais, ajoute K.S, en leur présence et dans les conditions ci-dessus indiquées, les usagers sont tenus de leur céder systématiquement le passage et notamment : ralentir et dégager dès que possible la chaussée afin de leur permettre de se frayer un chemin, se garer éventuellement sur le trottoir en faisant attention aux piétons. En cas d'obstruction au feu rouge, avancer prudemment pour leur libérer le passage. Mais surtout éviter de suivre immédiatement le véhicule d'intervention à travers le couloir ouvert par les autres usagers.

Le contributeur à la lutte contre l'incivisme sur les routes ne s'arrête pas là. Car, il y a d'autres types de véhicules à qui il faut obligatoirement donner la priorité. << En dehors de ces véhicules prioritaires, ils en existent d'autres pour lesquels le passage doit être facilité. Ils ne disposent pas légalement de la priorité, mais pour une raison de bon sens, les usagers devraient leur faciliter le passage. Ce sont entre autres les véhicules d'intervention des services de réseaux électriques, de l'eau, des services hospitaliers, des transports de fond en mission urgente.>>, précise K.S.

Toutefois, la prudence et la vigilance doivent animer les conducteurs des véhicules prioritaires, souligne l'internaute : << Malgré les facilités de passage que les véhicules prioritaires possèdent dans la circulation pour assurer les services d'intérêt général, leurs conducteurs sont tenus tout de même de garantir la sécurité des autres usagers et ne pas les mettre abusivement en danger. En cas d'accident, la réalité de la mission d'intervention, l'usage des signaux sonores réglementaires ainsi que l'obligation de prudence pourraient être analysés au crible.>>


En Dieu, il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires