Sign in
Download Opera News App

 

 

Accusé de viol : KKB a bel et bien des raisons de s'inquiéter

L’affaire défraie la chronique et l’actualité sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Réconciliation et de la cohésion sociale, Kouadio Konan Bertin (KKB) fait l’objet d’une plainte devant la justice ivoirienne dans une affaire de viol sur une artiste camerounaise installée en Côte d’Ivoire.

Si, du côté de l’artiste, avocat et société civile se retroussent les manches pour gagner la bataille judiciaire contre le membre du gouvernement Achi, KKB, le concerné, lui, joue la victime. Et contre-attaque !

Selon le confrère de Jeune Afrique, « Sophie Dencia, installée en Côte d’Ivoire, accuse l’ancien cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) de l’avoir contrainte à se rendre à Divo, dans le centre du pays, en avril dernier, et de l’avoir violée. Jusqu’à la semaine dernière, KKB et ses conseils ont tenté de négocier avec elle. Ils lui auraient proposé, selon elle, 20 millions de francs CFA pour qu’elle ne dépose pas plainte mais celle-ci aurait réclamé, selon la partie adverse, 250 millions. ».

A y voir clair, Kouadio Konan Bertin, aurait tenté de résoudre l’affaire à l’amiable, mais la chanteuse y a trouvé une poule aux œufs d’or. Trop gourmande. « Du chantage », au summum selon l’accusé. Qui a, selon son entourage, déposé plainte pour « escroquerie » et « diffamation. ». Pour sauver la face ?

Une chose est sûre, dans cette affaire KKB ne sortira pas indemne, il y laissera assurément ses plumes. Quitte à perdre le ministère le tant décrié par les Ivoiriens.

Aux dernières nouvelles, informe Jeune Afrique, Le 28 septembre, alors que la plainte avait été déposée et que l’affaire était sur le point de devenir publique, Alassane Ouattara et le Premier ministre Patrick Achi, ont chacun convoqué le ministre de la Réconciliation.

Les prochains jours nous situeront !

 

 

Content created and supplied by: Ken-Wat (via Opera News )

kkb

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires