Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici pourquoi un criminologue bien formé ne devrait pas chômer

Le criminologue est avant toute chose un expert de la science du crime. Ses missions consistent à analyser la criminalité et à en déterminer les causes grâce à différentes approches (psychologiques, économiques, politiques). Pour cela, il explore les causes des actes criminels et aide la police à mettre en place les moyens nécessaires pour prévenir la délinquance, la criminalité et les délits. A ce titre, il évalue les criminels selon diverses approches (sociologique, psychologique, économique et juridique).

L’objet de la Criminologie, c’est le phénomène crime, en d’autres mots, le crime. Le crime étant inhérent à la nature humaine, on peut dire que le crime est un phénomène universel, car existant dans toutes les sociétés de tous les types. En effet, là où un ensemble d’individus se regroupent, il y a existence de règles qui régissent les rapports entre ceux-ci. Et quand les règles existent, il y aura toujours des individus qui les violeront. D’où l’adage « les règles sont faites pour être violées ». Un principe de droit vient également corroborer cet adage en disposant que « c’est l’exception à la règle qui donne force et valeur à la règle ». Or dans de telles situations, la société a toujours besoin du criminologue, non seulement pour empêcher la violation des règles en vigueur, mais aussi protéger la société contre d’éventuels délinquants et réinsérer ceux qui se sont déjà rendus coupables d’un forfait. La société a aussi besoin du criminologue pour assister les forces policières ou la gendarmerie dans le cadre de délits, de délinquance ou de crimes ; veiller à l'actualité juridique pour mettre à jour ses connaissances au quotidien ; rechercher les causes de la criminalité en analysant le contexte économique du crime, les motivations du délinquant ou du criminel, sa personnalité, sa situation familiale et professionnelle ; effectuer des examens psychologiques des délinquants et des criminels ; assister la police, la gendarmerie et les tribunaux pour fixer une peine proportionnelle au crime et à ses causes ; proposer la mise en place de moyens de prévention adéquats et donner des cours pour partager ses connaissances de la criminalité.

De plus, le criminologue ne devrait pas chômer, grâce à sa solide formation. En effet, éclectique à l’origine puisqu’elle s’est largement élaborée à partir des sciences telles que la Sociologie, la Psychologie, la Biologie, le Droit, la Statistique, les Sciences pénales et l’Anthropologie, la Criminologie est aujourd’hui multidisciplinaire et possède néanmoins une autonomie que nulle ne lui conteste. Ainsi, le criminologue, par sa formation, possède de ce fait des connaissances de base dans toutes ces disciplines à partir desquelles la Criminologie s’est inspirée. Ce qui implique qu'en dehors même du champ criminologique, celui-ci peut plus ou moins intervenir dans des domaines telles que la Sociologie, la Psychologie, la Biologie, le Droit, la Statistique, les Sciences pénales et l’Anthropologie.

En définitive, polyvalent à souhait, un criminologue, ayant suivi une bonne formation, ne devrait pas chômer. Car, la société entière a besoin indiscutablement de lui.

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires