Sign in
Download Opera News App

 

 

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux crée un affrontement inter- communautaire à Abobo

Affrontements signalés entre communauté ivoiriennes et étrangères à Abobo Anador mosquée Siaka koné et Gagnoa gare .Suite a une vidéo parue sur les réseaux sociaux montant des individus soit disant ivoiriens se faisant torturer dans un pays étrangers. Cette informations est relayée sur le facebook de police secours.

Ce facebook informe que la  vidéo publiée sur les réseaux sociaux est présentée comme des sévices infligés à des ivoiriens dans un autre pays.

Ces insinuations sont fausses car rien ne permet d’identifier les victimes, ni de déterminer leurs nationalités. De plus cette vidéo n’est ni datée, ni géo-localisée.

Agir sans preuve suite à une diffusion de vidéo sur internet. Tout est mis sur internet vraies ou fausses informations  circulent sur internet  chaque jours. En effet, les fake news sont donc devenues un vrai sujet d’attention, et les médias grands publics sont eux aussi maintenant impliqués dans le traitement et la médiatisation de ce phénomène. Il faut se poser certains nombres de question face aux différentes vidéos qui pullulent sur internet. Il faut se demander  qui est l'auteur de l'information ? Quel est l'objectif de l'auteur ? D’où vient l'information ? De quand date l'information ?

Cette situation atteste bien la citation   «Quelqu’un qui n’est pas informé, qui n’a pas le minimum vital d’informations, est un esclave. Il se fait manipuler par la presse, par la propagande, par n’importe qui, n’importe quand et n’importe comment.».

Nous rappelons que tout acte de représailles ou de vengeance est constitutif d’infraction et de trouble à l’ordre public. La police et la gendarmerie sont sur les lieux . 

edmond kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

abobo anador communauté ivoiriennes facebook siaka koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires