Sign in
Download Opera News App

 

 

Un béninois condamné à vie au Burkina Faso pour tentative d'assassinat

<< Pour avoir tenté d'assassiner une dame dans la nuit du 7 avril 2016 à Karo, village de la commune de Dédougou, Sunday Alex alias Broda Adiovi, béninois d'origine ayant grandi à Ibadan au Nigeria, a comparu le 23 avril 2021 à la barre de la Chambre criminelle de la Cour d'appel de Bobo-Dioulasso siégeant à Dédougou. Il a plaidé coupable avant de se murer dans un mutisme tout au long du procès. La Cour a estimé que l'accusé est indemne de ses facultés mentales. N'ayant pas bénéficié de circonstances atténuantes, il a été condamné à la prison à vie >>, selon la source officielle de l'information, Le Pays.


Pour rappel, les faits remontent jusqu'au 7 avril 2016. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ce jour ? En effet, une jeune dame de 33 ans s'est réveillée suite à des coups de couteaux dans son sommeil profond. Sauvée et paniquée, c'est par ses cris d'agonie que notre dame s'était fait entendue cette nuit du 7 au 8 avril 2016. Son agresseur, répondant au nom d'Alex alias Broda Adiovi, a été désarmé, limogé puis remis à la gendarmerie.

Après une longue enquête afin de mieux appréhender les faits, monsieur Alex s'était comparu ce vendredi 23 avril 2021 au Tribunal de grande instance de Dédougou. À la barre, l'accusé a plaidé coupable, de même qu'en enquête préliminaire. L'interprète ad hoc chargé de la traduction des propos de l'accusé en langue yoruba, a eu toutes les peines du monde pour le faire parler.

Selon les informations, les juges ont fait preuve de maline, de subtilité et ont pratiqué toutes les techniques pour avoir l'identité et le mobile de l'acte de l'accusé. Après plusieurs argumentations de la partie civile, l'avocat de la défense demande la relaxe pure et simple pour démence.

Il ressort dans les enquêtes préliminaires que la victime a perdu l'usage de ses membres inférieurs dans le drame. Elle confie que son agresseur lui a donné un coup de pied avant de lui porter trois coups de couteau dont un à la gorge et deux autres aux thorax. Ces mots laissent la salle d'audience muette.

Après un jugement qui a duré plus de 6 h, monsieur Sunday Alex alias Broda Adiovi est condamné à la prison à vie.

Source : le journal, Le Pays, numéro 7315 du lundi 26 avril 2021 ou le site web : lepays.bf

Content created and supplied by: Batio (via Opera News )

adiovi burkina faso nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires