Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon / Pris avec un seau de drogue, il prend 5 ans fermes

Il n'y a aucun avantage à fumer de la drogue


Camara Dossongui Benjamin, 20 ans environ, célibataire sans enfant ni emploi, est poursuivi pour possession de cannabis en vue de sa cession. Ce lundi 6 décembre 2021, il réitère devant le juge qu’il ne reconnaît pas les faits. « J’ai croisé un ami du lycée. Nous sommes allés chez lui. Il est sorti pour aller acheter des cigarettes et il m’en a donné. J’ai tiré quelques tafs et j’ai été pris de vertiges. Lorsque je me suis réveillé, j’étais menotté au poste de police », explique-t-il, avant d’affirmer qu’il n’y a pas été interrogé par les policiers.

-          Vous n’avez pas signé de PV ? demande le juge.

-          Ils m’ont juste demandé de signer un papier.

-          Qui est IB ?

-          Je ne connais pas de IB.

-          Mais au poste, vous avez dit que la drogue contenue dans le seau qui était posé à côté, appartient à votre ami IB et que vous êtes vendeur.

Devant ses dénégations, le juge lui demande quelle est la marque de la cigarette qu’il avait fumée. Là, c’est le silence total. « C’est un joint. Ce que vous avez fumé est un joint », lui dit le juge.

La procureure vient éclairer l’auditoire en expliquant que les agents de la lutte contre les stupéfiants ont été informés de manière anonyme. C’est ainsi qu’ils ont installé un dispositif pour les prendre dans un fumoir. « C’est un vendeur de drogue », soutient-elle en demandant une peine de 5 ans de prison ferme.

Aussitôt, une dame assise dans la salle lève la main. Se présentant comme la sœur aînée du prévenu, elle tient à témoigner. « C’est mon frère et il vit avec moi. Quand j’ai reçu un appel de lui, disant qu’il était au poste de police, j’étais étonnée. La veille, il est venu à la maison avec son ami. Je lui ai même remis 1000 F quand ils sortaient. Je suis surprise parce que mon frère ne sort presque jamais de la maison ». Hélas, sa sortie est sans effet.

Finalement, le tribunal déclare Camara Dossongui coupable des faits qui lui sont reprochés. En répression, il le condamne à 5 ans de prison ferme, 500.000 FCFA d’amende et 10 ans de privation de ses droits.

Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

drogue, fermes prend yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires