Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina : un militaire condamné pour vol d'argent et de téléphone portable

Un militaire de garde Caporal de l'armée burkinabè a été condamné 16 mois de prison avec sursis pour un vol d'argent et de téléphone portable.

L'affaire remonte depuis décembre 2020 où le dieu de l'armée avait dégusté de 84 mois de prison dont 48 fermes pour vol aggravé par le Tribunal de grande instance de Dédougou.

Après plusieurs mois d'introspection et de consternation, le caporal décide de faire appel. C'est dans ce sens que sa requête a été compulsée par la chambre correctionnelle de la Cour d'appel de Bobo-Dioulasso, siégeant à Dédougou à l'audience foraine du 23 avril 2021. En vidant leur délibéré ce 24 avril 2021, les juges ont été sensibles à la demande de l'accusé. Finalement, le juge écourte sa sentence à 16 mois assortis de sursis plus une amende de 3 millions fermes. Qu'est-ce qui a acculé notre veillant soldat à commettre une telle infraction ?

Pour ce faire, les faits remontent jusqu'au 20 décembre 2020 où le militaire a été accusé de vol d'argent et de téléphone portable. En effet, selon les explications, ce jour 20 décembre, il dit avoir reçu une information selon laquelle des personnes suspectes seraient en ville non loin de la gare de SKI de Dédougou. Immédiatement, notre soldat s'était rendu sur les lieux avec l'aide de son binôme sur une moto. Sur place, ils retirent sous la menace d'un couteau baïonnette, 210.000 F CFA et des téléphones portables à leurs propriétaires. Ne sachant pas quoi faire, les commerçants décident de porter plainte contre les deux hommes de tenue. Sur une enquête, ils ont été alpagués par la police du commissariat de Dédougou.

En appel devant la chambre correctionnelle, le caporal fait recours à la situation sécuritaire actuelle du pays pour se défendre. Il dit être prompt à reprendre le service pour aider les autres FDS à défendre notre chère patrie. Qu'est-ce qui peut justifier un tel acte de la part de nos deux soldats ? C'est la problématique qui est en suspension pour l'opinion publique.

Source : le journal, Le Pays, numéro 7315 du lundi 26 avril 2021 ou le site web : lepays.bf

Content created and supplied by: Batio (via Opera News )

burkina

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires