Sign in
Download Opera News App

 

 

Verdict dans l'affaire George Floyd :«Personne ne devrait être au-dessus de la loi », selon Joe Biden

Après trois semaines d'audience, les jurés du procès de l'affaire George Floyd ont rendu leur verdict en seulement une dizaine d'heures. Ils ont conclu, mardi 20 avril 2021, que l'ancien policier blanc Derek Chauvin était coupable de "meurtre", d'"homicide involontaire" et de "violences volontaires ayant entraîné la mort" de l'Afro-Américain, soit les trois chefs d'inculpation pour lesquels il comparaissait.

Lors d'une brève allocution depuis la Maison Blanche, le président américain Joe Biden a affirmé « Le verdict d’aujourd’hui envoie ce message, mais ce n’est pas suffisant. Nous ne pouvons pas nous arrêter ici. Pour apporter de réels changements et réformes, nous pouvons et devons faire davantage pour réduire la probabilité que des tragédies comme celle-ci se produisent. » Et a ajouté « Il existe une législation significative de réforme de la police au nom de George Floyd, mais cela ne devrait pas prendre un an pour le faire. J'ai assuré à la famille Floyd que nous continuerions de nous battre pour l'adoption de la loi George Floyd sur la justice dans les services de police afin que je puisse la signer immédiatement. »

Pour lui, Cela peut être un pas de géant dans la marche vers la justice en Amérique. Il a signifié que Le verdict de culpabilité ne ramène pas George Floyd. Mais à travers la douleur de la famille, ils trouvent un but, donc l’héritage de George ne concernera pas seulement sa mort, mais ce que nous devons faire en sa mémoire. Et a insisté sur ce fait « Nous pouvons et devons faire davantage pour réduire la probabilité que des tragédies comme celle-ci se reproduisent ou se reproduisent. Pour s'assurer que les Noirs et les Marrons - ou quiconque - ne craignent pas les interactions avec les forces de l'ordre.

Rappelons que la mort de George Floyd est une affaire de violence policière américaine lors de laquelle George Floyd, un homme noir, meurt à la suite de son interpellation par plusieurs policiers dont le policier blanc Derek Chauvin, le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota aux États-Unis.

Alors qu'il est stationné dans sa voiture, George Floyd est interpellé par deux policiers à la suite d'un appel d'une épicerie signalant qu'il a utilisé un faux billet et qu'il refuse de le reprendre, ainsi qu'un état de forte alcoolisation et une intention affichée de reprendre le volant. Il est menotté puis assis sur le trottoir, avant d'être amené à une voiture de police, dans laquelle il refuse de monter, luttant avec les policiers et déclarant plusieurs fois qu'il est claustrophobe et ne peux pas respirer.

Edmond Kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

George Floyd Joe Biden

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires