Sign in
Download Opera News App

 

 

La CPI a les procès les plus longs : voici Les raisons explicatives des 10 ans de procès de Gbagbo

La définition de la Cour Pénale Internationale selon l'un des moteurs de recherches les plus performants et connus en l'occurrence le site Wikipedia, permet de comprendre que la Cour Pénale Internationale ( CPI; en anglais International Criminalité Court ou ICC) est une juridiction de renommée internationale et universelle ayant pour compétence le jugement des personnes accusées de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre et d'agression, de génocides... Ses interventions rêvent parfois un caractère préventif et dissuasif. Elle a pour but de rendre responsable les individus de leurs actes ignobles, fût-il une autorité civile ou militaire.

Cependant, bon nombre de personnes se plaignent de la durée des procès qui ont lieu dans cette prestigieuse juridiction. Les procès de l'ex président de la république ivoirienne Laurent Koudou Gbagbo et de Jean Pierre Bemba qui ont quasiment eu la même durée (dix ans), en sont une parfaite illustration.

Face à ce constat, l'on se pose la question de savoir :

Pourquoi les procès à la CPI ont une durée aussi longue que ceux qui ont lieu dans les tribunaux nationaux?

Premièrement, la complexité des affaires devant la CPI en est une cause très importante. Les affaires portées devant cette juridiction porte sur les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité, de génocides ... La nature de ces actes extrêmement grave relève de la compétence de la CPI.

Ensuite, l'endroit où siège la CPI et le lieu de résidence des témoins est un grand défi pour cette juridiction. En effet, la CPI est basé à la Haye, une ville éloignée des endroits où les crimes ont été commis. Les témoins également sont très éloignés du pays où siège la Cour Pénale Internationale. C'est donc un défi pour cette institution en termes de logistiques, de moyens financiers ... etc. Ce sont toutes ses réalités qui allongent la procédure.

Par ailleurs, les témoins et les accusés ne comprendre pas toujours la langue usité lors du procès. Dès lors se pose un problème de traduction et d'interprétation qui font partie des traits caractéristiques constants du travail de la CPI. Généralement, Les langues de travail de la Cour sont l'anglais et le français. Pourtant, les juges de la CPI prennent toutes les dispositions pour que les procédures se fassent dans une langue que la personne accusée comprend plus facilement. Les documents utilisés lors de ce procès sont traduits en fonction du language des témoins et de l'accusé. Aussi l'interprétation simultanée en plusieurs langues est-elle parfois nécessaire, en fonction de la langue utilisée par les témoins.

Enfin, la CPI doit s’assurer que les procès soient équitables et impartiaux, et les juges garantissent qu’il n’y ait pas de retard injustifié dans les procédures.

Toutes ces étapes rendent la procédure longue et dispendieuse et fastidieuse.

Yelauvie

Rédacteur Web;

Professionnel de l'éducation.

Content created and supplied by: Yelauvie (via Opera News )

cpi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires