Sign in
Download Opera News App

 

 

KM 17 : un bananier sauve la vie des passagers d'un mini-car

Nul été la présence d'un bananier aux abords d'un gros ravin qui a stoppé la foule course d'un mini-car en provenance de Dabou, l'accident de la route qui s'est passé hier jeudi 20 Mai 2021, entre KM 17 et le village de Niangon-adjamé, aurait enregistré beaucoup de victimes.

En effet, hier jeudi 20 Mai 2021, aux environs de 17 heures, A.N, le dignitaire, notre source, revenait de KM 17 avec son jeune frère et sa fille. Ils ont emprunté, au niveau de l'antenne au KM 17, un mini-car de 35 places, d'une des compagnies de transport de Dabou, pour Yopougon et tout se passait bien jusque-là.

Selon notre source à bord du véhicule, après la gare de KM 17, au niveau du carrefour de la nouvelle morgue de Yopougon, avec le ralentissement, le chauffeur du mini-car, voyant l'embouteillage, a emprunté une voie secondaire, mal fréquentée, car dangereuse de par la présence d'une côte. Au moment de sortir sur la voie normale, le mini-car ne pouvait plus avancer et a commencé à reculer. Au départ, toujours selon A.N, tous les passagers avaient pensé que le chauffeur a vu les corps habillés et qu'il essayait de reculer pour les échapper d'une autre manière. Non. << C'est lorsque le chauffeur a, dit lui-même que le frein a lâché et que le véhicule ne pouvait pas avancer que nous nous sommes rendus compte du danger >>, dit le dignitaire.

Alors, l'apprenti est descendu pour essayer de mettre un cale pour arrêter le car. Mais que non. Le véhicule allait en arrière de plus en plus vite. Tous les passagers de sont mis à crier et certains ont commencé à sortir du véhicule par des issues de circonstance, avec tous les risques. Le conducteur d'un massa, positionné juste derrière le mini-car, ayant constaté que les passagers et le mini-car étaient en danger, a essayé de coincer le car en provenance de Dabou pour l'immobiliser. En effet, ce dernier partait directement dans un grand et profond trou.

Sur son chemin, il a cogné et broyé toute la devanture du massa sans toutefois s'arrêter. Il a continué sa folle course vers le ravin. << Les passagers à l'arrière du véhicule dont moi, assis sur les derniers sièges arrière du mini car, avec le choc d'avec le massa, ont tenté d'ouvrir la portière pour descendre. Mais ils n'y parvenaient pas >>, ajouté À.N. D'un bon avec la force qui lui restait, notre source a poussé la portière qui a cédé et des passagers dont des femmes se sont retrouvés à terre, pendant que le véhicule continuait sa course en arrière.

<< Je me suis résolu à sauter pour descendre et finalement me suis retrouvé au bord du trou avec le car>>, poursuit A.N, le dignitaire. Et à l'étonnement de tous, le mini-car que le massa n'a pu immobiliser, s'est arrêté au bord du gros trou, bloqué par un bananier. << C'est lorsque le mini-car à été immobilisé par le bananier que nous avons tous réalisé ce qui nous attendait. En effet, si notre véhicule avait fait encore deux cm en arrière, il serait tombé dans le trou avec plus des 3/4 de ses passagers >>, a fini par dire A.N.

Dieu merci.

Source : A.N'guessan, passager

En Dieu il faut croire

Paul Konan

Content created and supplied by: Paulyfamienkoffi (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires