Sign in
Download Opera News App

 

 

Ghana : Un jeune de 25 ans tue un garçon de 12 ans, lui coupe la tête et l'apporte à une prophétesse

Un jeune homme de 25 ans tue un garçon de 12 ans à Mafi Dove (Ghana), lui coupe la tête et l'apporte à une prophétesse

Le commandement de la police de Battor-Aveyime a arrêté un homme de vingt-cinq ans originaire de la localité Mafi Dove, dans le district central de Tongu, dans la région du Volta (Ghana), pour avoir tué un garçon de 12 ans et lui avoir coupé la tête pour des rituels.

La police est également à la recherche d'une prophétesse, F E, qui aurait demandé au suspect de lui apporter une tête humaine pour le rituel en question.

Au sujet de l'incident, le président du Comité Unité de la localité, Amos Alorse, a déclaré à TV3 que le bruit des cris des habitants a attiré leur attention sur la zone. Après interrogation, le suspect aurait avoué avoir été envoyé par la prophétesse susmentionnée .

Dans les détails, 3news.com rapporte que l'incident se serait produit tard dans la nuit du dimanche 29 à ce lundi 30 Août 2021, après un concours de tambours entre une partie des habitants, suite à l'enterrement de l'un des leurs.

Après avoir tué et décapité le petit garçon, le suspect aurait apporté la tête à la prophétesse et jeté le reste du corps dans un plan d'eau voisin.

Les habitants ont suivi les traces de sang de la tête humaine jusqu'au camp de prière de la prophétesse, ont pénétré dans la structure et ont trouvé le suspect et la tête humaine.

Le suspect est actuellement détenu par la police tandis qu'une enquête est en cours pour retrouver la prophétesse et d'autres complices éventuels.

Notez que Dove est un village conservateur où les femmes ne sont pas autorisées à accoucher car il est considéré comme une abomination que le sang souille la terre.

C'est en raison de cette tradition que les femmes sont rapidement transportées dans les communautés voisines et ne peuvent revenir qu'après avoir accouché et que le cordon ombilical de leur bébé ait été coupé.

Cependant, il n'y a pas si longtemps, une clinique a été construite à la périphérie du village pour soulager les femmes qui, jusqu'à présent, devaient s'assurer qu'elles quittaient la terre de Dove avec empressement lorsqu'elles sentaient le travail " pour éviter de donner naissance à des enfants immature".

Content created and supplied by: dayfrance (via Opera News )

dove ghana

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires