Sign in
Download Opera News App

 

 

Souvenir d'un jour d'octobre : un gynécologue africain devient prix Nobel de la paix

Le 5 octobre 2018, le gynécologue congolais Denis Mukwege [surnommé "l’homme qui répare les femmes"] remporte le prix Nobel de la paix aux côtés de l’Irakienne Nadia Murad, à cause de son combat pour la réparation de l’appareil génital des femmes victimes de viol.

Dr Denis Mukwege a créé en 1999 l’Hôpital de Panzi (à Bukavu), où il pratique la chirurgie réparatrice pour soigner des femmes victimes de viols, dans cette partie de la RDC où le viol a été une arme de guerre redoutable pendant les guerres qui ont endeuillé la région.

Natif de Bukavu, en 1955, Dr Denis Mukwege grandit sous l’autorité d’un père pasteur dans une église pentecôtiste suédoise (CEPAC). Pour ses études universitaires, il traversera la rivière Rusizi pour aller faire des études de médecine, à l'Université du Burundi.

À son retour au pays, il devient médecin dans l’Hôpital de Lemera (moyens plateaux d'Uvira), mais décide de se spécialiser en gynécologie et s’envole pour Angers dans les années 80. Au terme de ses études, il retourne de nouveau à Lemera où il est promu médecin-directeur.

La guerre qui se produit en RDC en 1996 conduit à la création de groupes d’autodéfense et à un cycle de violence qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Commence dès lors la grande œuvre de la vie de Denis Mukwege : la lutte contre le viol comme arme de guerre.

Content created and supplied by: Kouiti (via Opera News )

Bukavu Denis Mukwege RDC

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires