Sign in
Download Opera News App

 

 

Génocide Wè : la prison à vie, c'est la peine requise par le procureur contre le milicien Ouérémi

Ouvert depuis le 25 mars dernier, le procès d'Amadé Ouédraogo Rémi dit Amadé Ouérémi tend vers son aboutissement. Ce mercredi, au dernier jour de ce procès, le Procureur a souhaité la peine de l'emprisonnement à vie pour le chef milicien.

C'est l'information révélée par le service digital de « L'Intelligent d'Abidjan ». « Le procureur requiert la prison à vie pour Amadé Ouéremi. "La prison à vie, sans condition de remise de peine" est la peine requise par le procureur, le mercredi 14 avril 2021, dans l'affaire des tueries de Duékoué carrefour, pendant la crise postélectorale de 2010-2011», a indiqué le média.

Rappelons que pendant l'essentiel de la durée de son procès, Amadé Ouérémi s’est défendu et s'est même présenté comme lui aussi victime qui a agi aux ordres de chefs de guerre. Par exemple, sur la question des 800 personnes tuées autour du 29 mars 2011 à Duékoué carrefour, Amadé Ouérémi avait soutenu que c'était une conséquence manifeste de la guerre. Il s'était présenté pour l'occasion comme le justicier étant intervenu « pour protéger les populations » face à certains jeunes surexcités. 

Ce Burkinabé, ancien véritable seigneur du Mont Péko était poursuivi pour des crimes de génocide, des crimes de guerre, des assassinats, des viols, pour attentat, extorsion etc. En somme, une vingtaine de chefs d'accusation l'accablaient. Les juges se prononceront très bientôt pour faire suite à la requête du Procureur.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires