Sign in
Download Opera News App

 

 

Un jeune homme poignardé à mort

C’est en Côte d’Ivoire précisément à Bécouefin, un village du département d’Akoupé, région de la Mé, qu’un jeune homme prénommé Baress, follement amoureux de sa compagne perd la vie.

Jeune débrouillard, il faisait tout ce qui était en son pouvoir pour assouvir aux besoins de sa femme ainsi que leur fils.

sa compagne étant élève, c’est lui qui assumait les frais de scolarité de la jeune demoiselle.et pour ce fait, il a dû abandonné ses études pour jouer son rôle d’Homme. S’était un jeune homme toujours jovial et très respectueux.

cependant, sa mère s’opposait à cette union et d’après nos sources, elle ne cessait de prononcer des paroles blasphématoires à l’égard de son fils unique à propos de son union avec cette jeune demoiselle issue d’une famille dont elle détestait.

mais comme on le dit, « l’amour rend aveugle ». Notre très chère frère ressentait un amour incontrôlable pour sa compagne. Il n’a donc pas pris en considération toutes ses intimidations des membres de sa famille.

c’est dans la nuit du vendredi 28 que ce drame s’est déroulé. d’après ce que les gens racontaient, sa femme entretiendrais une relation amoureuse en catimini avec un jeune instituteur venu nouvellement dans le village.mais lui, il n’en croyait pas ses oreilles car il faisait beaucoup trop confiance à sa chérie.

ce soir là, il a reçu l’information selon laquelle sa femme serait avec le monsieur à domicile. Enthousiaste et pressé de découvrir cette réalité, utopique pour lui, il se dirigeait vers ceux-ci accompagné de deux (2) de ses amis.

après avoir frappé à la porte à plusieurs reprises sans qu’on ne l’ouvre, il décida de l’enfoncer et grande fut sa surprise de constater la présence de sa dulcinée aux côtés de son amant.

n’ayant pas pu supporté cette scène tragique, la colère l’envahit et d’après les témoignages, il s’est chamaillé avec l’instituteur qui lui n’a pas tardé à l’enfoncer un sévère poignard dans le ventre.

évacué d’urgence à l’hôpital, il a perdu beaucoup de sang et la mort s’en est suivie 3 jours après son hospitalisation à l’hôpital général d’adzopé.

d’après l’instituteur, il a agit en phase de légitime défense car il ignorait que cette demoiselle était en couple puisqu’elle lui avait caché la vérité.

de plus il ajoutait: « j’ai cru que c’était un voleur »

il s’est livré à la gendarmerie la plus proche afin de s’expliquer.il est destitué de ses fonctions.

cultivons la paix et l’amour à travers le pardon tel était ses propos avant de rendre l’âme. grand croyant, cela était pour lui la volonté du seigneur.

sincères condoléances à la famille du défunt et que son âme repose en paix, « brave garçon Baress », Tel était son sobriquet.

source: yao david zoumana

Content created and supplied by: Djata_maridjata (via Opera News )

akoupé bécouefin

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires