Sign in
Download Opera News App

 

 

San Pedro: De la nécessité d’équiper les sapeurs pompiers civils de San Pedro


Le drame qui vient de frapper la famille Tahirou et la commune de San Pedro en général devrait être une occasion pour soulever la question de l’équipement des sapeurs pompiers civils du Centre de Secours d’Urgence de San Pedro et celui de l’incivisme des populations.

L’on reproche aux sapeurs pompiers civils de n’être pas venu porter secours à cette famille sinistrée. Même s’ils le désiraient, ils n’auraient rien pu faire. Primo, leur véhicule d’intervention contre le feu ayant essuyé la colère de certaines populations lors d’une leurs interventions. Il est aujourd’hui hors d’usage. Secundo, nos secouristes ont décidé de se soumettre aux heures de travail de la fonction publique. C’est-à-dire qu’ils travaillent désormais du lundi au vendredi, de 7h30mn à 12h30mn et de 13h30mn à 16h30mn. Ils ne travaillent pas le samedi et le dimanche et les jours fériés.

Pendant combien de temps cette situation perdurera t-elle ? Combien d’autres drames de ce type le second pôle économique de la Côte d’Ivoire devra-t-il enregistrer avant que les autorités compétentes ne se penchent sur la question de l’équipement des sapeurs pompiers civils du CSU de San Pedro ?

Hier s’était une partie de l’usine de cacao AWAHUS qui partait en feu avec près de la moitié du cacao stocké.

Aujourd’hui, ce sont 09 personnes qui sont atrocement arrachées à l’affection des leurs.

Nous ne réfutons pas la question de l’incivisme de certaines populations qui est un véritable phénomène à San Pedro. Phénomène d’ailleurs qui doit être traité avec fermeté. Finie la période de la sensibilisation des populations. Le bâton devra désormais remplacer la carotte ! Mais pour ce faire, il faudra résoudre la question des primes des sapeurs pompiers civils qui ne sont pas des fonctionnaires ordinaires. Cette question réglée, il faudra songer à l'équipement du CSU de San Pedro et enfin communiquer largement sur le numéro d'urgence de cette caserne. Car bien souvent, ce ne sont pas les sapeurs pompiers civils du CSU de San Pedro qui sont alertés en cas de sinistre. Et, lorsqu'à partir de numéros personnels ils sont joints tardivement, ils subissent le courroux des populations. San Pedro est le second poumon économique de la Côte d'Ivoire. C'est la ville abritant le deuxième port du pays avec une activité économique et industrielle importante. Ce qui ne la met pas à l'abri de certaines intempéries. San Pedro mérite mieux!

Styx

Content created and supplied by: LeRafiki (via Opera News )

san pedro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires