Sign in
Download Opera News App

 

 

Investir dans les infrastructures africaines afin de disposer d'un stade homologué par la FIFA

Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe prend lentement et sûrement ses marques. Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 20 juin 2021, il a présenté « les activités et changements de gouvernance que le nouvel exécutif de la CAF a introduits depuis son élection en mars 2021, afin de rendre le football africain globalement plus compétitif et autosuffisant. »

Des points notables: améliorer l’efficacité et le professionnalisme du personnel en charge de l’organisation des compétitions de la CAF ; 

investir dans les infrastructures footballistiques africaines afin de s’assurer que chaque association membre dispose d’au moins un stade homologué par la FIFA; 

tisser et renforcer les relations avec les sponsors actuels et potentiels, ainsi qu’avec les partenaires ; 

investir dans la jeunesse et l’avenir du football africain ; 

employer et retenir un personnel qualifié et compétent 

développer et soutenir le football féminin ; 

préserver l’intégrité de l’arbitrage et accentuer sa professionnalisation ; 

recruter des arbitres assistants vidéo correctement rémunérés. 

Pour le Président de la CAF, « Il est également important que la qualité des événements organisés par la CAF soit compétitive au niveau mondial et attrayante pour les spectateurs, les téléspectateurs et les parties prenantes en Afrique et dans le monde. ». Il s’est engagé à améliorer l’image de l’image de l’institution aux yeux des partenaires et des gouvernements. « il est apparu aux nouveaux dirigeants de la CAF que tous avaient une perception médiocre voire négative de la CAF, en ce qui concerne son adhésion aux bonnes pratiques de gouvernance, d'audit, d'éthique, de finances et de gestion. ».

Content created and supplied by: Menadel (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires