Sign in
Download Opera News App

 

 

Civ-Burkina: la maestria de Max, le génie d'Amad, la folie de Sangaré, toutes les notes détaillées

Amad, levant les bras, donne la victoire aux éléphants sur une merveille de coup franc.


Par Richard Gallet

In extremis! La Côte d'Ivoire s'en tire à bon compte. Les Éléphants ont battus dans les derniers instants de jeu le Burkina Faso. Retrouvez les notes détaillées des joueurs de Patrice Beaumelle.


Badra Ali 6


Un bizutage bien malheureux pour le remplaçant de Sylvain Gbohouo. Attendu par l'ensemble du public sportif, l'ancien portier de l'Asec Mimosas, en l'absence du titulaire habituel, vivait sa première titularisation de l'ère Beaumelle. On peut dire qu'il s'en sort à bon compte. Sur le but de Traoré Lassina Franck il n'a franchement rien pu faire sur l'ouverture du score. Mal aidé par la paire centrale. Mais par la suite, il a dû avoir les ganys fermes pour sortir deux arrêts coup sur coup( 83' et 86'). La Côte d'Ivoire lui doit une fière chandelle. Le public espère qu'il sera aligné face au Ghana.


Willy Boly Armand 6


Pour son retour chez les éléphants, après la parenthèse Covid 19, le colosse défenseur des Wolves composait la doublette avec le lyonnais Sinaly Diomandé. Le loup n'est pas irréprochable sur le but du Burkina Faso. Son alignement approximatif sur l'action du but témoigne de ses étourderies dans le placement. Il s'est ressaisi par la suite, imposant son goût pour le combat dans les airs à l'image de cette tête renvoyée par le portier Hervé Koffi. Il a fini fort remportant plusieurs duels.


Sinaly Diomandé 5,5


Lui aussi fautif sur le but en raison d'un mauvais placement. Absent au marquage, il réclame un hors-jeu sur la passe en profondeur et prend donc du retard sur l'attaquant burkinabé Traoré Lassina Franck. Mais, il a pour lui hargne et combativité qui lui permettent de se sortir des situations parfois difficiles. Avec une marge de progression assez grande et une relance au pied au dessus de la moyenne, il est parti pour s'installer durablement sur le flanc gauche de la défense de la séléphanto.


Singo Wilfried 6,5


Pour sa première en sélection, le latéral de Torino, aligné sur la droite, a semblé chercher ses repaires en tout début de la première période se contentant de fermer son couloir. En difficulté face à Bertrand Traoré, il a manqué de soutien de la part de Boly. Si aucun centre n'est à mettre à son actif en première période, son réveil, à la seconde mi-temps, coïncide avec la vingtaine de minutes de folie des ivoiriens. Il fait admirer sa technicité dans ses montées sur le flanc droit en donnant du tournis à Coulibaly Daouda grâce à ses percussions et à son explosivité. Vif, alerte, il s'imposa face à son vis-à-vis. On aura fini de comprendre pourquoi il se retrouve être la chasse gardée de certains clubs comme Liverpool et Milan Ac. De belles promesses.


Hassane Kamara 6


Hassane kamara, sans pour autant avoir brillé, montre que c'est de la bonne graine. Même s'il ne peut pas se hisser au niveau des Arthur Boka, il faut saluer, néanmoins, l'abnégation du joueur du Nice. Mis en difficulté face à Sanogo zakaria, il a dû puiser dans ses ressources pour rélever la tête. Kamara a bien cadenassé son couloir par la suite, et s'essayant aux centres(2). L'un de ses rares centres est mal exploité par Max gradel en première période. Son manque de repère avec l'ensemble de l'équipe a certainement joué en sa défaveur. Aucun dédoublement sur le flanc gauche occupé par Lago junior. Retard dans le placement à la perte du ballon sont autant de choses qu'il devra rectifier. N'empêche, le néo éléphant a été solide. On attend de voir samedi face au Ghana pour juger davantage.


Odilon Kossonou 5,5


La note peut paraître dure tant il n'a pas pu jouer dans la verticalité, mais on en attendait tout de même de revoir Odilon réditer son match contre me Niger. Mais, il s'est contenté de jouer juste. Parfois trop. Paraissant à coup de rythme, il a semblé terne dans l'orientation du jeu. Quand les burkinabés ont musclé l'antre-jeu, il a paru en difficulté. Sorti et remplacé par Jérémie Boga qui a apporté explosivité par ses percussions et son contrôle balle au pied. Le " Monsieur dribble " a mis du feu dans la défense adverse qui usait de la manière forte pour le mettre hors d'état de nuire. Belle entrée. Il avait faim, on l'a senti.


Franck kessié 7

Comme toujours, il a eu à faire ce à quoi il avait droit. Comme souvent, il l'a très bien fait. La béquille des éléphants. Le replacement de Sangaré Ibrahim en milieu défensif l'a libéré car il semblait se marcher sur les pieds. " El presidente" était au four et au moulin, gagnant la plupart de ses duels. Il a assuré par son orientation du jeu, ses longues balles, son abattage physique dans l'axe médian. Devant le combat physique imposé par les joueurs venus du pays de l'homme intègre, le milanais a fait fort.


Sangaré Ibrahim 7,5


Noyé par le quintuple milieu de terrain burkinabé, il a semblé à la peine à l'entame des quinzes premières minutes. Son duo, avec son compère du Milan AC Kessié, est à la peine et se marche sur les pieds. Le sociétaire du PSV Eindhoven relève la tête au retour de la mi-temps. Globalement appliqué dans ce qu'il a fait, l'ancien toulousain a été le détonateur de la rencontre. Replacé milieu défensif 72' minute, il est à la réception du coup franc de Max Alain gradel dont le jaillissement au deuxième poteau permet d'égaliser et d'ouvrir la voie du succès à ses coéquipiers. Quelques minutes plus tard, il a failli remettre une nouvelle couche mais hélas.


Max Alain GRADEL 8


Max Alain gradel est rouge! C'est le moins qu'on puisse dire. Le seul joueur à avoir tiré son épingle du jeu 90 minutes durant. Imprimant sa marque, son rythme au jeu, indispensable et dans tous les bons coups, MAG est l'instigateur de toutes les actions de but. Sur l'aile comme au milieu. Sa première reprise de volée sur le centre de kessié en est une illustration parfaite avant la première mi-temps. Sublimé par le brassard, plein de convictions, le joueur du championnat turc est l'homme du match. Courageux et jouant tous les coups à fond, il se bonifie avec l'âge. Son coup franc à la reprise du jeu est passé tout près du montant du portier adverse. Un autre trouve la tête impériale de Sangaré Ibrahim pour l'égalisation. Remplacé par Christian kouamé dans les derniers instants( 84' )qui n'a pas été noté


Lago Junior 4


Face à un adversaire qui lui a opposé le jeu physique, Lago Junior Wakaliblé n'a pas fu tout été à son aise. Rudoyé, pris ans l'étau burkinabé, il a cherché parfois son football. Son tandem sur l'aile gauche avec Kamara souffre d'un manque de complémentarité autant offensivement que défensivement. Remplacé par Amad Diallo dans les derniers instants de la partie. Celui-ci a fait admirer sa technique, son toucher de balle au pied et surtout sa patte gauche sur un somptueux coup franc aux abords de la surface de réparation. Il envoie le gardien Ouedraego Soufine Farid chercher le cuir dans sa lucarne droite(97'). Du grand art.


Haller 5

Les fans de Seb se sont endormis avec l'étrange sentiment de n'avoir pas vu évoluer leur star. Il avait pour lui la combativité et l'envie de marquer mais le nouveau champion Hollandais, muselé par la paire centrale adversaire a eu du mal à briller, manquant parfois de réussite surtout sur cette occasion de la 9'. Il n'est pas non plus aidé par une pelouse disgracieuse dans ce loupé magistral sur un service parfait de Singo.


Like et laisse un commentaire

Content created and supplied by: GALLETRICHARD (via Opera News )

ali burkina faso civ-burkina covid-19 côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires