Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : La visée panafricaniste assignée au PPA-CI par Laurent Gbagbo fait débat


 Laurent Gbagbo a officiellement lancé le dimanche 17 Octobre sa nouvelle formation politique, le PPA-CI, le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire. Le logo du nouveau parti, les doigts de deux mains entrelacées dans une carte de l’Afrique, a été officialisé, symbolisant la visée panafricaine de la nouvelle formation. Une intention qui fait débat. 


C'est l'ex-ministre de la fonction publique et ancien Directeur des Douanes sous Laurent Gbagbo, Gnamien Konan, qui le premier alluma la mèche. S'interrogeant sur la portée du panafricanisme, il n'a pas rechigné à émettre des réserves sur l'aptitude de l'Africain à administrer une union étatique à l'image des États-Unis d'Amérique dans la mesure où, selon lui, " jusqu’à présent peu d’Africains ont été capables de gérer une commune, très peu une région, très très peu un État". Même tonalité pour Jean Bonin Kouadio, ancien bras droit d'Affi N'guessan qui n'y voit qu'une simple prétention de la part d'un Laurent Gbagbo visant plutôt à séduire que tout autre chose. À en croire ce dernier, le costume de libérateur de toute une Afrique en proie aux mains occidentales serait trop grand pour l'ex pensionnaire de la Haye qui lui-même " a échoué face à une petite rébellion". 


L'ancien homme fort du Fpi s'était dans une allocution, le 17 Juin dernier, date de son retour réjouit d'être à la fois objet de tant de faveurs de la part des peuples africains. De là à porter le flambeau de libération du Continent ? Pour Tiburce Koffi, ancien directeur du Musée de l'art et des civilisations d'Abidjan, Laurent gbagbo et ses compagnons qui se sont découvert "une âme de panafricaniste" au pied levé sont dans l'utopie. Il affirmera :  " M Gbagbo est un ultra nationaliste et non un panafricaniste. Rien que dans la sous-région africaine, la Côte d'Ivoire n'avait plus d'alliés, sous son règne. Aucun pays africain n'a vraiment épousé sa querelle" a-t-il estimé. 

   

De l'autre coté, même si les premières autorités du parti n'ont pas encore réagi, des voix n'ont pas néanmoins tardé à se faire entendre. En occurrence celle de Laurent Sery Zadi, proche du clan Gbagbo. Il est monté au créneau pour dénoncer ceux qui " tentent de mettre en veilleuse l'ouverture vers l'Afrique" prônée par Laurent Gbagbo. Selon le journaliste, " Gbagbo entend confirmer son attachement à la souveraineté de l'Afrique, à la solidarité entre peuples Africains et le combat pour l'indepedance économique et l'intégration Africaine" a-t-il conclu. 


Like et laisse un commentaire. 

Content created and supplied by: GALLETRICHARD (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires