Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici pourquoi un transfèrement à la CPI pourrait arranger Amadé Ouéremi

Disons le clairement, le milicien burkinabè Ouédraogo Amadé Rémi alias Amadé Ouéremi n'aura pas de beaux jours à la maison d'arrêt et correctionnelle d',Abidjan (Maca). Pas parce qu'il sera mal traité ou "assassiné" mais c'est seulement que le chagrin et l'amertume qui finiront par l'emporter.

Aussi ce dernier se sentirait mille fois mieux s'il était transféré à la Haye .Là-bas il aura le sentiment de ne pas être stigmatisé et spolié. Car en Cote d'Ivoire, le marchand de guerre est convaincu d'un complot jusqu'au sommet de l'État contre lui.

Dans ce procès du présumé coupable des pires massacres que la Côte d'Ivoire ait connu, l'homme semble n'avoir pas été jugé correctement à en croire aux revelatons des organismes en charge des droits de l'homme.

Partant de ce fait, on peut penser aisément qu'à la CPI, Amadé Oùéremi aurait un procès conformément à ses droits, impartial, sans pression, ni contrainte.

Pour finir on dira aussi que les conditions de détention à la CPI sont nettement différentes de celles de la Maca

Content created and supplied by: Edmondethan (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires